fbpx

Jean-Phillipe Roth, CEO d’Elyot : « Tout se fait sur des rencontres »

bandes de copines

Tu passes beaucoup trop de temps seul chez toi ? Tes amis sont loin de toi ? Pas convaincu par les applications de rencontres usuelles ? Avec Elyot, sors de ta grotte !

Disponible sur Android et Apple, Elyot est LA nouvelle application de rencontres qui défie les codes. Finis les swipes qui ne mènent à rien, places aux mises en relations choisies spécialement pour toi. Réponds à des questions et entre en contact avec des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêts pour construire ta tribu (groupe de personnes ayant un intérêt commun) ! Et si tu fais partie des plus timides, pas d’inquiétude, Elyot est aussi capable de rassembler et, surtout, est force de proposition.

Au sein d’une équipe de 4 personnes, Jean-Philllipe Roth, co-fondateur, est un entrepreneur né et s’épanouit aujourd’hui dans le monde des applications. Il revient sur son parcours et sur ce qui l’a poussé dans l’aventure Elyot.

 

Qui est Jean-Phillippe Roth ? 

Jean-Phillipe Roth : « J’ai un parcours vraiment hétéroclite. Auparavant athlète de haut niveau, j’ai longtemps pratiqué l’athlétisme. En parallèle, j’ai effectué une licence de droit car cela me permettait de pratiquer le plus de sport possible. 

Lorsque j’ai compris que je ne serais jamais champion olympique, ce qui était mon rêve, j’ai pris mon premier virage à 90°. Une première rencontre à 33 ans et je crée une société d’import/export en Thaïlande. J’y ai fait des erreurs, c’était comme une école : j’ai beaucoup appris. J’ai ensuite crée une deuxième boîte de vente de machine automatisées Coca-Cola. Puis à force de rencontres, j’ai pu réaliser un autre rêve d’enfant : avoir un restaurant, puis un deuxième, puis un troisième. Après, j’ai ouvert une boulangerie à DubaÏ. J’ai aussi fait du mannequinat. Au total j’ai eu 7 sociétés. »

Est-ce difficile de se lancer ? 

J-PR : « Je suis touche à tout. J’ai fait énormément de choses avant de découvrir le monde des applications. Elyot est ma troisième. A 40 ans passés j’ai beaucoup voyagé et fait des rencontres opportunes. Tout se fait sur les rencontres. C’est ce que j’ai voulu faire passer comme message via Elyot. 

Y’en a toujours qui disent que le secteur est saturé, que ça ne marchera pas. Quand je prends ma décision je connais les risques, je suis prêt à les prendre. Il faut arriver à s’adapter pivoter, savoir s’orienter convenablement. Le problème c’est ça, c’est la récolte de DATA et la réactivité pour continuer à s’améliorer. »

Quel est le principe de votre Start-up ? 

J-PR : « C’est une application qui permet aux gens de sortir, faire des rencontres. On facilite le processus de rencontre. Qu’ils soient timides, fainéants, renfermés sur eux mêmes, les gens ont besoin de ça. Le but c’est de donner envie aux gens de sortir et partager du temps avec des personnes qui peuvent leur apporter autant professionnellement que socialement. 

On pose une série de questions qui permettent de mettre en relation les gens qui ont des centres d’intérêts communs. Aussi, lorsque des personnes discutent, l’algorithme d’Elyot leur proposera automatiquement une activité, pour sortir du virtuel. Généralement un verre ou une activité dont ils auraient parlé. C’est pour inciter les plus réservés à sortir aussi. Nous avons cherché à s’éloigner des codes des applications de rencontres, principalement axées sur la séduction.

Si je devais nous caractériser je dirais Innovation, car nous proposons une application d’usage qui est force de proposition. Elyot repère les personnes proches et leur propose rapidement de se rencontrer. »

 

Equipe Elyot
L’équipe d’Elyot en réunion avec des investisseurs

Quel est l’état d’esprit au sein de votre équipe ?

J-PR : « Je pense qu’il y a un bon état d’esprit. On est au début de l’aventure les difficultés vont commencer car on cherche encore notre communauté. L’essentiel c’est que vu que l’on est en mode Start-up, chacun est à minimum 100%, ne compte pas ses heures, etc. Et surtout il y a une transparence totale entre nous.

On est 4 dans l’équipe et on va essayer de grandir. Actuellement on cherche un Community manager et un chef marketing, quelqu’un qui va nous faire des beaux tableaux. »

 

Quels profils recherchez-vous ? Quels parcours ? 

J-PR : « Les écoles c’est pas ce qu’on regarde. On est plus au mérite. Pour le moment on veut avoir des personnes motivées, qui croient au projet. Quelqu’un qui sait communiquer et retranscrire, qui sait se remettre en question. Le but c’est d’être fier tous ensemble de ce qu’on va accomplir et d’aller dans la même direction en s’y rendant comme un TGV. Le mode Start-Up est vraiment grisant : on aime ou on aime pas, mais tout le monde est à fond. »

 

https://elyot-app.com/

Rejoignez-la communauté d’Elyot !

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Encore plus de lecture

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.