[CESURE] Objectif expérience professionnelle pour Antoine

Antoine camping année de césure

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Chaque semaine, un étudiant ou ancien étudiant nous parle de son année de césure !


Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Antoine, j’ai 23 ans, j’ai commencé après le bac par un DUT Informatique en 2 ans, ensuite j’ai rejoint l’IAE de Grenoble en Licence 3 et j’ai fait un semestre à Grenoble et 1 semestre à Shanghai. Ensuite je suis revenu pour le Master 1, et après le Master 1 j’ai décidé de faire une année de césure. Le but de la césure c’était de faire un stage et un voyage à l’étranger. Aujourd’hui, je suis revenu à Grenoble faire mon Master 2.

Quand et pourquoi as-tu décidé de faire une année de césure ?

J’ai pris la décision avant le stage de Master 1. Je me rendais compte de la complexité de trouver un stage en Master 1, et donc je me suis dit que pour le stage de Master 2 l’expérience de M1 ne sera pas suffisante pour avoir un bon stage, je souhaitais vraiment un très bon stage.

C’est comme ça que j’ai eu l’idée de faire une année de césure, pour avoir une expérience en plus.

Le 2ème objectif c’était de voyager, je me suis dit, toujours dans l’optique de ce stage du M2, si je veux voyager et que j’ai un bon stage qui pourrait déboucher sur une embauche, j’aurai du mal à leur dire que je veux partir. Donc c’était vraiment le moment parfait pour combiner l’expérience pro, le voyage et partir sans pression.

Qu’as-tu fait ? Comment tu t’es organisé ?

Un stage de 6 mois pour commencer de septembre à fin mars chez HP sur Grenoble. Ensuite, j’ai commencé à voyager 1 mois et puis le confinement est tombé. J’avais rien à faire, rien à préparer, donc j’ai décidé de prendre de l’avance sur les cours de M2. Donc j’ai avancé tout seul sur les cours qui m’intéressaient et ça m’a permis cette année de changer de parcours et de découvrir de nouvelles matières.

Qu’est-ce que t’a apporté cette expérience ?

Ça m’a apporté une certaine maturité, j’ai enchaîné le stage de M1 et le stage de césure, soit 1 an d’expérience pro. Ça m’a permis de me rendre compte de ce qu’est la vie professionnelle, mes attentes, ce à quoi on peut aspirer, ce dont on a envie et plus envie.

Point négatif, c’est de ne pas avoir envie de retourner en cours… 

Un moment dans l’année qui t’a marqué ?

A la fin de mon stage, j’ai eu 6 mois pour moi, pour respirer. Au bout de la cinquième année d’études, j’étais tout le temps en stage/en job d’été ou en cours à travailler, là je n’avais rien devant moi je me sentais vraiment libre. Je suis parti l’esprit libre et je n’avais pas eu cette sensation depuis longtemps.

Quels conseils tu donnerais à un étudiant qui hésite à faire une année de césure ?

Ne pas hésiter, quand on y pense et qu’on en a la possibilité, d’avoir un petit travail à côté si on veut partir voyager, si on trouve un stage. Il faut avoir un minimum de projets, voyager, avoir une expérience pro. C’est que du positif, tous ceux que je connais en ont retiré que du positif, c’est des expériences qui sont hyper importantes pour le reste de la vie, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel.

Les derniers articles postés 👇🏻

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.