Créer un podcast pendant ses études : A Com’ Ouvert, le podcast de Léa, Eryne et Amandine, étudiantes à ISCOM Bordeaux

étudiantes sur un bateau

Partager cet article

Chaque semaine, nous rencontrons un étudiant ou un alumni d’une école pour te faire découvrir une filière, un parcours ou un un projet !

Bonjour à toutes ! Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Léa : Je m’appelle Léa, j’ai 22 ans et je suis en première année d’études à ISCOM Bordeaux. Avant de m’orienter vers la communication, j’ai fait une année de licence LLCER Anglais à l’Université Bordeaux-Montaigne et ai travaillé une année à McDonald’s en tant que formatrice.

Eryne : Moi c’est Eryne, j’ai 19 ans, je sors d’un bac STMG et j’ai rejoint cette année ISCOM Bordeaux en première année !

Amandine : Je m’appelle Amandine, j’ai 18 ans. Je suis aussi en première année de ISCOM Bordeaux, après avoir obtenu l’année dernière un bac général avec les spécialités Géopolitique et SES. 

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la formation que vous suivez à ISCOM Bordeaux ?

Amandine : Nous sommes en première année du Programme Grande École, une formation sur 5 ans. Pour le moment, les deux premières années de notre formation sont assez généralistes, nous travaillons sur tous les secteurs de la communication : le design, la stratégie de communication, le marketing, l’histoire de la communication, l’économie… 

💡Tu souhaites en savoir plus sur le Programme Grande École de ISCOM Bordeaux ? Voici un post qui devrait t’aider !

Comment vous est venue l’idée de créer un podcast ?

Léa : Un jour, à papoter avec Amandine de tout et de rien, nous avons eu l’envie de créer une association pour les étudiants. Nous avons recherché plusieurs idées puis est venue l’idée du podcast ! Étant de vraies pipelettes, cela nous correspondait bien. Nous en avons discuté avec notre amie Eryne et tout a commencé comme ça !  

Quels sont les sujets abordés dans votre podcast “À Com’ Ouvert” ?

Amandine : À Com’ Ouvert est un podcast axé sur les études de communication et la vie étudiante en général. Il s’adresse à tous les étudiants (ou futurs) étudiants en communication. Nous réalisons des interviews d’intervenants de notre école, mais aussi d’étudiants qui viennent parler de différentes expériences : les stages, la gestion d’un BDE, l’Erasmus, l’entrepreneuriat… 

Léa : Lorsque nous avons eu l’idée de ce projet, je me suis tout de suite dit que ce serait super utile pour les étudiants qui sont déjà dans la communication et qui veulent en apprendre plus. Les intervenants de notre podcast sont variés : des entrepreneurs, des journalistes, des professeurs de développement personnel… Ce sont des sujets auxquels on ne pense pas forcément quand on parle de la communication mais qui sont pourtant très intéressants.  

Quel est le rôle de chacune dans le podcast ?

Eryne : Nous avons revu notre organisation il y a peu de temps. Jusque là, nous étions toutes les trois podcasteuses, et nous étions accompagnées de Marie, qui n’est pas présente aujourd’hui pour l’interview mais qui s’occupe du montage de nos podcasts. Désormais, Léa et Amandine continuent de faire l’enregistrement des podcasts, et pour ma part je m’occupe du relai du podcast sur les réseaux sociaux. 

Comment choisissiez-vous les invités du podcast ?

Léa : Lorsque nous avons décidé de lancer ce podcast, Marie Martin, Responsable des Études à ISCOM Bordeaux, nous a transmis une liste d’intervenants que l’on pourrait interviewer. Ce n’était pas forcément des intervenants qu’on connaissait, mais surtout des intervenants qui nous permettaient de couvrir tous les aspects de la communication.

Pouvez-vous nous détailler toutes les étapes de création d’un podcast ?

Léa : La première étape est de réfléchir au sujet du podcast. Il faut trouver un sujet qui va intéresser le plus grand nombre. La plupart du temps, nous recherchons le sujet qu’on souhaite aborder puis on recherche l’étudiant ou l’intervenant susceptible de nous aider.

Une fois le sujet et l’intervenant choisis, nous préparons l’interview et les questions. En général, je m’en charge. J’envoie les questions aux filles et nous les retravaillons ensemble. Puis, nous fixons un rendez-vous avec l’intervenant, et nous le recevons, lorsque c’est possible, sur le campus de ISCOM Bordeaux. Sur place, nous installons le set-up. Nous avons la chance d’être sur un campus équipé de matériel. Nous avons accès à un studio avec des micros, des éclairages, des trépieds. Nous avons un micro pour le son et un Iphone 13ProMax pour l’image ! 

Puis vient le montage, Marie, qui nous aide sur cette étape, elle monte l’épisode sur Wondershare et nous l’envoie deux à trois jours avant la publication (un mercredi sur deux ). 

Eryne : En parallèle de la préparation de l’épisode, je prépare le relai sur les réseaux sociaux. Une fois le montage de l’épisode finalisé, je passe par une plateforme qui s’appelle Anchor et qui me permet de programmer la publication du podcast sur les différentes plateformes (Deezer, Spotify). Léa ou Amandine se charge de le faire pour Youtube.

💡Anchor est un service gratuit qui permet de créer, héberger, diffuser et monétiser des podcasts.

Quelles sont vos inspirations ?

Léa : J’écoute régulièrement le podcast d’Anna Rvr, Contre Soirée, que j’aime beaucoup, et qui reprend le principe de “chit chat” sur des sujets divers et variés, cela s’apparente pas mal à des discussions entre copines. J’écoute aussi un podcast anglais, Call Her Daddy, une jeune femme qui interviewe des célébrités.

Amandine : Moi aussi j’écoute Contre Soirée d’AnnaRvr, c’est une valeur sûre ! Sinon j’écoute un podcast qui s’appelle Chez Nous, animé par Océane Andréa, c’est un peu le même style qu’AnnaRvr, elle évoque des sujets un peu random sur la vie de tous les jours, j’aime bien sa façon de penser !

Eryne : J’écoute moins de podcasts que les filles je pense, mais j’écoute celui de Léna Situations, Canapé 6 Places, et après j’écoute pas mal de podcasts en anglais, des “motivations speechs”, des podcasts reprenant des phrases motivantes en 6/7 minutes ! 

Combien d’épisodes sont sortis à ce jour ? Avez-vous quelques chiffres à communiquer ?

Eryne : 11 épisodes sont sortis. Le logiciel Anchor permet d’avoir accès à des statistiques avec le nombre d’écoutes totales, le nombre d’écoutes par épisode, la tranche d’âge et le genre des personnes qui écoutent. Pour le moment, rien que sur Spotify, nous sommes à 250 écoutes totales !

Comment faites-vous la promotion de votre podcast ?

Eryne : Nous sommes actives sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram et TikTok, sur lesquels nous annonçons tous les nouveaux épisodes. Il y a quelques mois nous avons fait une opération flyers auprès des différentes classes de ISCOM Bordeaux. Et récemment, Marie Martin a mis une affiche dans le campus avec un QR Code ramenant vers le podcast pour en faire la promotion ! 

Pouvez-vous nous teaser le prochain épisode ?

Léa : Le prochain épisode, nous l’avons enregistré avec Bérénice, une étudiante en 2ème année qui a fait son stage au Mexique ! On trouvait ça intéressant d’aborder ce sujet car nous avons un stage obligatoire à l’étranger en 3ème année mais peu d’étudiants savent qu’il est possible de faire son stage à l’étranger dès la 2ème année à ISCOM. Nous avons parlé de son expérience, comment elle s’est organisée au niveau du budget… Il sera publié le 10 mai !

Qu’est-ce que selon vous cette expérience vous a apporté ou vous apporte ? Compétences chacune

Léa : Tout d’abord, beaucoup de rencontres. Le fait de pouvoir rencontrer des intervenants et des étudiants, au niveau des relations professionnelles et personnelles, c’est vraiment sympa. Je suis chargée de contacter les intervenants, cela me donne une certaine responsabilité et c’est formateur pour mes stages à venir ou même pour la vie professionnelle qui m’attend après mes études.

Amandine : Comme Léa, ça m’apporte beaucoup de rencontres, c’est ça qui est hyper cool avec le podcast ! C’est aussi des trucs tout bêtes, comme savoir installer un setup, des micros. Nous avons vraiment été autodidactes sur le sujet. Le fait de programmer des posts, programmer des vidéos, nous avons tout appris seules !

Eryne : Pour moi, au-delà des rencontres, cela me permet d’acquérir des compétences en création de contenus.

Quel est le rôle de ISCOM dans cette expérience ?

Léa : Dès le début de notre projet, nous sommes allées voir Marie Martin, qui a été emballée par le projet dès le début. ISCOM nous aide à trouver les salles, nous prête du matériel, fait la promotion de notre podcast… Mais la plus grosse aide qu’il nous donne, c’est leur soutien. Cela fait du bien de voir qu’on monte un projet, qu’il est soutenu, et que ça plaît !

Recommanderiez-vous ISCOM à un futur étudiant en communication ?

Amandine : Personnellement, je m’épanouis bien à ISCOM, le campus de Bordeaux est une petite équipe, ce qui permet un bon suivi, je recommande cette école !

Léa : Comme Amandine, je m’éclate dans mes études, j’adore ce que je fais. J’avais peur car contrairement à Eryne et Amandine, je ne sors pas tout juste du bac, j’ai déjà un petit background en termes d’études. Aller en école privée représente un certain budget, je me posais beaucoup de questions. Finalement, je m’amuse vraiment, j’adore mes études !

Eryne : Pour compléter ce qu’ont dit Amandine et Léa, je préciserai qu’il y a beaucoup de travaux de groupe, ceux qui aiment bien travailler dans leur coin doivent le savoir !

Pour finir, quel serait l’intervenant que vous rêveriez d’avoir sur le podcast ? 

Léa, Amandine, Eryne : Si on doit rêver grand, nous adorerions recevoir les grands noms du podcast : AnnaRvr ou Lena Situations ! Sinon, des influenceurs de la région, qui pourraient nous parler de leur parcours, des dessous de l’influence… Nous incluons beaucoup les influenceurs dans nos stratégies de communication, il serait intéressant de comprendre concrètement leurs stratégies. Pour le moment, nous avons bouclé la saison 1, nous reprendrons les enregistrements en septembre !

Si des étudiants souhaitent vous recontacter, où peuvent-ils le faire ?

@acomouvert sur Instagram et Tiktok, [email protected] et si voulez participer à un épisode, contactez nous par mail !

Les derniers articles postés 👇🏻

quelqu'un qui revise

Grand Oral : 25 idées de sujets en HLP

Grand oral 2024. Tu es à la recherche d’un sujet de grand oral qui mobilise l’enseignement de spécialité HLP (humanités, littérature et philosophie) ? Tu

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.