[ÉTRANGER] L’expérience incroyable d’Océane, partie en Inde pour son stage

Partager cet article

Hello Océane ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 27 ans, je suis originaire du Sud-Ouest et je suis passionnée de voyages.
Après plusieurs années de pause dans mes études, j’ai repris à 24 ans pour faire un Bachelor commerce et marketing.
Je suis aujourd’hui directrice de projets digitaux dans l’événementiel.

 

Dans quel pays es-tu partie ? Pourquoi avoir choisi ce pays ?

Je suis partie en Inde.
Je voulais faire mon stage dans un pays où je pourrais découvrir une nouvelle culture et dans le milieu du tourisme. Mon école avait un contact dans une agence de voyages en Inde, j’ai donc postulé et j’ai été prise.

 

Dans quel cadre étais-tu là-bas ? Pendant combien de temps ?

Je suis partie faire stage d’une durée de deux mois. 

 

Où étais-tu logée ? Comment as-tu trouvé ce logement ?

Je logeais dans une famille indienne. Je pense que c’est l’idéal pour découvrir une culture. J’ai trouvé ce logement sur Airbnb.

 

Tu as fait de belles rencontres ?

J’ai fait d’incroyables rencontres. Tout d’abord la famille avec qui je vivais et qui m’a permis de vivre des moments avec eux. Ensuite, mon patron qui était jeune et avec qui j’étais sur la même longueur d’onde. Il m’a emmené partout avec lui, il m’a présenté ses amis avec qui je me suis très bien entendu et j’ai découvert plein de choses grâce à lui que je n’aurais surement pas pu faire si j’étais seule. J’ai également fait de magnifiques rencontres de personnes des quatre coins du monde lorsque je voyageais en auberge de jeunesse.

 

Qu’est-ce que tu as préféré durant ton voyage ?

Les voyages ! Ahha et les rencontres 🙂
Le grand bonheur d’avoir travaillé dans une agence de voyages avec un patron ayant presque mon âge a été de pouvoir bouger très très souvent et de découvrir plein de lieux, de villes et personnes.

 

Quels ont été les principaux obstacles rencontrés, s’il y en a ?

Au niveau professionnel, le principal obstacle était l’image de la femme dans la société indienne. Pour donner une idée, j’étais la seule femme de tout l’étage à travailler. Au marché, il y avait que des hommes et je voyais des femmes faire les travaux de la route. Un jour j’ai entendu « qu’une femme était trop bête pour tenir des comptes ». Parfois, quand nous allions visiter des hôtels ou autre, les propriétaires ne me considéraient pas. Ils parlaient même hindi, comme si je n’étais pas là. Ce comportement n’est, heureusement, pas une généralité, mon patron n’a pas du tout ce point de vue et il m’a toujours mise sur le même pied d’égalité. Mon avis comptait et il prenait en considération mes idées.
D’un point de vue personnel, ce qui a été difficile était le fait qu’on me saute tout le temps dessus, que ce soit pour une photo (très souvent) ou me vendre quelque chose en insistant lourdement (avec beaucoup d’arnaques).

 

À quoi ressemblait une journée type là-bas ?

Les jours où je travaillais au bureau, je m’y rendais en tuk-tuk. Je faisais un point le matin avec mon patron sur les missions de la journée et c’était parti. Vers 13h/14h, on commandait quelque chose à manger où on allait manger dehors. Le soir nous finissions à 19h. En Inde, on travaille 42 heures par semaine, il ne faut pas que cela dépasse les 48h. Le soir, il m’arrivait de ressortir avec lui pour aller manger ou voir des amis. Parfois, nous partions pendant plusieurs jours pour découvrir des circuits, visiter des hôtels ou tester activités qui pourraient plaire aux touristes.

 

Qu’est-ce que ce voyage t’a apporté ?

Ce voyage a été un « choc culturel » comme beaucoup le disent. Il m’a appris à ouvrir mon esprit encore plus grand, en découvrant un état d’esprit complètement différent du nôtre, occidentaux. Il m’a permis de relativiser sur certains points, de me dire que la vie est telle qu’elle est et que rien ne sert de vouloir la changer. Il faut l’accepter pour mieux l’apprécier. Je suis rentrée en France complètement changée; plus sereine, gratifiante et calme. Certains disent que j’ai sûrement mangé un Bouddha 🙂

 

Tu retiendras quoi de ce pays ? Tu le recommandes pour une expérience de ce type ?

Je retiens de ce pays, une diversité incroyable entre les populations d’un même pays, d’une même ville. Je retiens également des paysages et des monuments magnifiques, un beau patrimoine architectural.

Je recommande cette expérience à toute personne qui souhaite se surpasser, découvrir quelque chose aux antipodes de ce qu’elle connaît.
Dans le Rajasthan, région où j’ai vécu, les mentalités sont un peu plus dures que dans le sud de l’Inde (de ce que l’on dit, je ne peux pas faire de comparaison) et cela n’a pas toujours été facile. Je pense que pour un premier voyage en solo ou pour une femme seule, ce n’est pas forcément l’idéal, à moins d’y être bien préparé. En tout cas, je ne regrette vraiment pas ce voyage, j’en suis très fière et je soutiendrais toute personne qui veut tenter l’aventure 🙂

 

Qu’est-ce que tu dirais à un étudiant qui hésite à partir ?

Vas-y !
C’est l‘expérience d’une vie. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, tu en reviendras changé.

 

Il y a une anecdote rigolote que tu aimerais partager avec nous ?

Mon premier jour en Inde, à New Delhi, je suis partie visiter la ville.
Arrivée au Lotus Temple, un couple me demande de me prendre en photo, j’accepte. Voyant que j’accepte, d’autres personnes me demandent. Un peu gênée, j’accepte encore. Et puis un troisième groupe. Je suis de plus en plus gênée et je vois qu’une file se forme pour me prendre en photo. Je fais signe que non ce n’est pas possible, je dois continuer la visite. Ils m’ont tous sauté dessus et j’ai eu le droit à des photos de groupe. J’étais tellement surprise que je n’image pas ma tête sur ces photos. Il devait y avoir plus de 20/30 personnes autour de moi. Cela a été comme ça pendant 2 mois !

 

On dit souvent qu’un séjour à l’étranger déclenche le syndrome « Erasmus » : un syndrome qui donne envie de voyager à nouveau. Tu confirmes ?

Ce n’étais pas mon premier voyage, j’ai eu d’autres expériences dans d’autres pays et je confirme que quand tu commences, il est difficile de s’arrêter.

 

Si des étudiants souhaitent échanger avec toi et te poser des questions, où peuvent-ils te joindre ?

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/ocanesadirac
Ou Insta  : oceane_sdrc

 

Que penses-tu du site Capitaine Study ?

Je pense que c’est un super outil pour les étudiants. Il permet de découvrir plein de choses autant sur les écoles que sur la vie d’étudiant et c’est top !

 


Tu hésites encore à partir ? Va vite lire notre article « 5 bonnes raisons de faire un stage ou tes études à l’étranger » !

Toi aussi tu veux témoigner sur ton expérience à l’étranger ? Remplis ce questionnaire !

Les derniers articles postés 👇🏻

8 sites à connaître dans la communication

Beaucoup d’étudiants se lancent dans la communication sans forcément avoir de site de référence pour trouver leurs inspirations, faire de la veille publicitaire ou encore

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.