[ETRANGER] « Découvrir la culture hongroise, vivre avec des internationaux toute la journée », Cécile raconte son expérience à Budapest

Tu es étudiant ?

Salut ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Cécile, j’ai 22 ans je suis étudiante en communication à Paris. Je suis passionnée par le voyage et la photographie.

Dans quel pays es-tu partie ? Pourquoi avoir choisi ce pays ?

Je suis partie à Budapest en Hongrie. Après avoir regardé le programme Erasmus de mon école j’ai tout de suite été emballée par l’université METU de Budapest, les cours sont 100% en anglais avec une très grande communauté internationale (presque 80% des étudiants étaient originaires d’autres pays ou bien des Erasmus). Le fait que ce soit un pays où la vie n’est pas chère pour ceux qui ont la conversion avec l’euro et voyager dans toute l’Europe à moindre coût m’ont aussi poussée à choisir cette destination.

Dans quel cadre étais-tu là-bas ? Pendant combien de temps ?

Je suis partie pour un semestre d’échange, de Septembre 2019 à Janvier 2020

Où étais-tu logée à Budapest ? Comment as-tu trouvé ce logement ?

J’étais dans une colocation dans le centre ville de Budapest. J’ai trouvé ce logement , et mes colocs sur le site Erasmusu, où il y a de nombreuses annonces pour des logements ou des collocations en fonction de la ville souhaitée. Nous étions 5 colocs : 2 françaises, 2 espagnoles et 1 allemande et c’était vraiment une superbe expérience de partager mon Erasmus et un appart avec elles.

Tu as fait de belles rencontres ?

De très belles rencontres je dirais même. Lorsqu’on réalise un Erasmus les liens se créent très vite et deviennent rapidement des liens très forts, en effet, on est tous seul dans un même pays, pour la plupart c’est la première fois. Mes colocataires et de nombreuses personnes rencontrées en Erasmus sont devenus ma « famille erasmus » comme j’aime les appeler.

Qu’est-ce que tu as préféré durant ton Erasmus en Hongrie ?

Tout ahah. J’ai toujours eu cette envie de mobilité et j’ai adoré découvrir la culture hongroise, vivre avec des internationaux toute la journée. Je crois que c’est cette diversité culturelle qui m’a le plus marquée.
J’ai aussi adoré la vie nocturne de Budapest mais qui est sans doute propre à l’Erasmus : on vit la nuit et on dort un peu le jour.

Quels ont été les principaux obstacles rencontrés, s’il y en a ?

Ce qui a été le plus difficile en terme d’adaptation ça a été la nourriture. En effet, bien que les supermarchés ne manquent pas c’est très difficile de trouver ses marques au début, il y a peu de marques familières dans les enseignes et il est parfois compliqué de s’y retrouver mais avec le temps on trouve notre bonheur. Et puis on ne va pas se mentir ce qui manque le plus sur place c’est le fromage et le pain.

A quoi ressemble une journée type d’Erasmus à Budapest ?

J’avais généralement deux ou 3 heures de cours par jour. Je me rendais donc vers 11h à mon université pour y assister et je rentrais vers 15h. Après les cours il m’arrivait très souvent d’aller me balader en centre ville ou du coté de Buda pour admirer la vue depuis le fisherman’s Bastion. Après ça je retournais tranquillement à mon appart retrouver mes colocs. Nous mangions ensemble le soir avant de partir boire un verre avec nos amis et de sortir en boite, ou si c’était Lundi soir nous allions au Morisson’s le rendez-vous de tous les étudiants erasmus.

Qu’est-ce que ce voyage t’a apporté ?

Je dirais que j’ai gagné en maturité et en confiance en moi mais j’ai aussi acquis une ouverture sur le monde et l’Europe.

Tu retiendras quoi de la Hongrie ? Tu la recommandes pour une expérience de ce type ?

Je dirais que la Hongrie est tout l’inverse de ce que disent préjugés sur les pays de l’est. C’est un très beau pays qui est l’endroit parfait pour un Erasmus. Le coût de la ville n’est vraiment pas cher et propice pour voyager à moindre coût dans toute l’Europe. Budapest est une ville très internationale avec 80% d’étrangers, d’étudiants Erasmus ou d’expatriés, c’est la ville parfaite pour un Erasmus et pour faire la fête.

Qu’est-ce que tu dirais à un étudiant qui hésite à partir ?

De foncer. L’Erasmus est une très belle expérience à tenter au moins une fois et t’apprendra beaucoup sur toi-même.

Il y a une anecdote rigolote que tu aimerais partager avec nous ?

Après un predrinks à notre appartement nous n’avions plus d’eau chaude le lendemain matin, nous avons donc appelé un notre proprio qui à envoyé quelqu’un pour réparer le problème. Tout est rentré dans l’ordre jusqu’au predrinks suivant où le même problème est survenu. C’est à ce moment que nous nous sommes rendu compte avec mes colocs, que deux de nos amis nous coupaient l’eau chaude à chaque predrinks. La vengeance dans leur appartement à été terrible et c’est devenu un rituel à chaque soirée de cacher ou détruire des choses dans les apparts.

On dit souvent qu’un séjour à l’étranger déclenche le syndrome « Erasmus » : un syndrome qui donne envie de voyager à nouveau. Tu confirmes ?

Complètement j’ai eu l’occasion de beaucoup voyager lors de mon Erasmus et je n’attends qu’une chose c’est de pouvoir repartir en voyage le plus vite possible. Je pense très sérieusement à réaliser mon prochain stage à l’étranger et vivre à l’avenir dans un autre pays.

Si des étudiants souhaitent échanger avec toi et te poser des questions, où peuvent-ils te joindre ?

Ils peuvent me contacter par mail [email protected] ou sur Instagram cecile.bnt

Que penses-tu du site Capitaine Study ?

Je trouve que c’est un très bon site pour trouver des informations sur l’orientation.


 

Tu hésites encore à partir ? Va vite lire notre article « 5 bonnes raisons de faire un stage ou tes études à l’étranger » !

Toi aussi tu veux témoigner sur ton expérience à l’étranger ? Remplis ce questionnaire !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Encore plus de lecture

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.

X