Quelles sont les différences entre une formation privée et une formation publique du supérieur ?

etudiants qui lancent leurs chapeaus de diplomés

Partager cet article

Tu es dans en plein dans tes choix d’orientation et tu souhaites connaitre la différence entre une formation privée et une formation publique ?

Dans cet article, le Capitaine te présente les principales différences entre une formation privée et une formation publique dans l’enseignement supérieur.

1. Le prix

La première différence se trouve dans le coût de la formation : une formation publique est gratuite, tandis qu’une formation privée est payante, et les tarifs peuvent parfois être très élevés. En général, dans une formation publique, en université par exemple, tu paieras uniquement les frais d’inscription, autour de 170€ l’année pour une licence et de 250€ l’année pour un master, sachant que les étudiants boursiers sont exonérés. Dans un établissement privé, l’année peut s’élever entre 3 000 et 15 000€. Le prix varie en fonction des établissements et des années d’études.

Pour tous les étudiants, en formation privée ou publique, il est obligatoire de payer la CVEC (Contribution à la Vie Étudiante et du Campus) chaque année. Elle s’élève à 95€.

Si tu te demandes quelles sont les possibilités de financement d’une école privée, je t’invite à lire notre article sur le sujet juste ici.

2. L’admission

Pour entrer dans une formation publique, les processus d’admission ont lieu via la plateforme Parcoursup. Pour rappel, la plateforme Parcoursup ouvre à partir de mi-décembre, il est possible d’y entrer ses voeux qu’à la mi-janvier et les résultats d’admission sont donnés par les établissements début juin.

Depuis l’année dernière, certaines formations privées sont présentes sur Parcoursup, mais la plupart des écoles continuent de réaliser leurs admissions hors-Parcoursup. Cela peut être rassurant car tu t’assures une place dans une formation supérieure sans être dans le stress des résultats de Parcoursup. Ce ne sont pas forcément les mêmes critères de sélection : la sélection se fait soit sur concours ou soit sur dossier. Il faut alors se rendre sur le site de l’école souhaitée et s’informer sur les modalités d’admissions. En règle générale, pour les écoles qui mettent en place des concours, il est possible d’en passer toute l’année. La réponse est disponible entre 1 semaine et 1 mois après.

3. La professionnalisation

Bien que les établissements publics évoluent de plus en plus vers des formations professionnalisantes (de plus en plus de BUT sont en alternance), les écoles privées ont l’avantage de proposer de nombreuses périodes de stages et d’alternance obligatoires. Les écoles privées souhaitent mettre en avant la professionnalisation dès la première année d’études. En licence, les stages ne sont souvent pas obligatoires et l’alternance n’est possible qu’en licence professionnelle (qui se fait après un bac+2).

4. Le suivi

Dans une formation publique, on attend des étudiants beaucoup d’autonomie et d’organisation. Cela permet d’intégrer de bonnes méthodes de travail car les étudiants sont « livrés à eux-mêmes ». En école privée, tu trouveras souvent des effectifs plus réduits, des appels en début de cours, des devoirs, des projets de groupe, ce qui se rapproche de ce que tu as connu au lycée. Les intervenants et enseignants sont aussi plus accessibles pour les étudiants.

5. La reconnaissance des diplômes

Les formations publiques, du BTS dans les lycées publics, au BUT ou à la licence, sont des formations reconnues par l’État, qui délivrent des crédits ETCS. Pas de mauvaise surprise au moment de recevoir son diplôme ! Pour les formations dans le secteur privé, il faut vérifier que le diplôme est reconnu. Généralement, cela est écrit sur le site de l’école, mais si tu as un doute tu peux aller sur le site de l’annuaire du ministère de l’éducation nationale. Il faut que l’école ait la certification RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) qui atteste d’un niveau de qualification officielle.

6. Le réseau professionnel

Les écoles privées mettent souvent en avant leur réseau professionnel qui est composé d’alumnis (anciens élèves), de mentors ou d’entreprises partenaires. Les formations privées souhaitent que leurs étudiants se créent du réseau dans l’école pour que plus tard cela puisse leur servir dans leur vie professionnelle. Des cours sont donnés pour apprendre aux étudiants à gérer leur réputation mais aussi apprendre à « réseauter« . Elles mettent un point d’honneur à rappeler aux élèves que les camarades de classe peuvent devenir des futurs collègues ou des futurs recruteurs. Pour créer cette cohésion entre les élèves, les écoles vont mettre en place des travaux de groupes, des associations, ou bien des évènements tout au long de l’année.

Mais tu peux tout à fait te créer un réseau professionnel en école publique, en réseautant sur Linkedin ou dans des événements professionnels.

Les derniers articles postés 👇🏻

2 ordinateur allumés sur un bureau

Comment choisir son école de digital ?

Tu souhaites intégrer une école digital mais tu ne sais pas laquelle choisir ? Le Capitaine te partage quelques critères pour bien choisir son école

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.