fbpx

[ETRANGER] L’Erasmus de Théo à Vancouver : « La Colombie-Britannique est le meilleur endroit pour apprendre l’anglais »

Tu es étudiant ?

Salut Théo ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Théo, j’ai 23 ans. Je suis actuellement étudiant en « Master expert en stratégie digitale » à Digital Campus Bordeaux. J’ai toujours été passionné par les voyages et la découverte de nouveaux paysages depuis que je suis tout petit. Un grand rêveur quoi ! Cette passion pour le monde du voyage m’a permis d’effectuer 3 ans d’études dans le domaine du tourisme.

Dans quel pays es-tu parti ?

L’année dernière je suis parti un an à Vancouver dans la plus magnifique des provinces canadiennes, la Colombie Britanniques ! Je peux vous dire ça fait clairement rêver. Depuis mon adolescence, j’ai toujours voulu partir au pays des caribous. Pourquoi ? Pour ses grands espaces qui sont à tomber par terre, sa richesse culturelle, la gentillesse et l’ouverture d’esprit des Canadiens et pour la Poutine bien sûr !

Dans quel cadre étais-tu là-bas ?

Après la fin de ma licence pro en tourisme, je voulais absolument partir à l’étranger, prendre une année de césure pour améliorer mon anglais et par ailleurs prendre du temps de réfléchir sur mon futur professionnel. Le Canada m’attendait ! J’ai donc effectué le « Service Excellence for Business diploma » au sein d’une des meilleures écoles de langue de Vancouver, ILAC International College. Un diplôme qui propose 20 semaines de cours sur le service client et 20 semaines dans un poste en lien avec l’accueil de clients.

Où étais-tu logé ? Comment as-tu trouvé ce logement ?

Les 3 premiers mois j’ai été hébergé par des familles d’accueil trouvé par le service hébergement de l’école, mais je déconseille de rester plus d’un mois dans une famille d’accueil à Vancouver, les familles ont très peu d’intérêts pour les étudiants et interagissent rarement, elles le font principalement pour l’argent malheureusement. Après on peut trouver des familles en or aussi 😉 ! Par la suite j’ai trouvé une super-coloc de 5 personnes à 30min en bus de Downtown Vancouver car le centre-ville de Vancouver reste très cher.

Tu as fait de belles rencontres ?

Bien sûr, j’ai fait de belles rencontres ! La multi-culturalité de ma formation et de Vancouver m’a permis de faire la rencontre de personnes aux 4 coins du monde : Coréens, Japonais, Mexicains, Brésiliens, Britanniques, belges … et j’en passe ! Les Canadiens de Vancouver sont adorables même si je peux dire qu’ils sont un peu plus froids que les Québécois. Pour la petite info, il faut savoir que Vancouver regroupe la plus grande communauté asiatique nord-américaine.

Qu’est-ce que tu as préféré durant ton voyage ?

Sans aucun doute la diversité des paysages. Vancouver est un paradis pour ça ! On peut faire du ski le matin (en période d’hiver), faire une petite randonnée l’après-midis dans le Stanley Park (le plus grand parc urbain nord-américain) et finir la journée par se prélasser sur les plages de Vancouver. Je retiens également la bienveillance des canadiens qui s’excusent tous le temps même pour un rien.

Quels ont été les principaux obstacles rencontrés, s’il y en a ?

Les premiers jours c’est l’obstacle de la langue, l’accent canadien et également le vocabulaire qui est différent de l’anglais britannique qu’on a eu l’habitude d’entendre. Mais au bout de 2,3 semaines l’obstacle est oublié. D’ailleurs, les Canadiens font beaucoup d’efforts pour nous comprendre même si la phrase est mal formulée. De même le marché du travail canadien est différent mais on s’habitue très vite.

A quoi ressemblait une journée type là-bas ?

Les journées ne sont jamais les mêmes. En hiver, il faut savoir que soleil se couche aux alentours de 16h ! Mais en général je me réveillais tôt le matin pour profiter de la journée. Le matin je prenais le temps de faire mon petit touriste à Downtown Vancouver et je commençais les cours de 14h jusqu’à 18h puis de temps en temps je prenais un verre avec mes amis. Le Week-end était plus dédié à la découverte des alentours de Vancouver : roadtrip, randonnées, musées, découverte des lacs, shopping ou encore faire de la raquette à Grousse Mountain.

Qu’est-ce que ce voyage t’a apporté ?

Etant un grand timide, ce voyage m’a apporté davantage de confiance en moi et un sens de la débrouillardise plus aguerris qu’auparavant. Il m’a apporté également une ouverture d’esprit et à développer encore plus mon sens de la curiosité ! Mais aussi des amitiés aux 4 coins du monde et une meilleure aisance en anglais.

Tu retiendras quoi de ce pays ? Tu le recommandes pour une expérience de ce type ?

Je recommande le Canada à 3000% ! La Colombie-Britannique est le meilleur endroit pour apprendre l’anglais et en plus les températures sont « similaires » à celles de la France à Vancouver. Comme je vous l’ai dit auparavant les Canadiens sont adorables et les différents paysages sont à couper le souffle, vraiment !

Qu’est-ce que tu dirais à un étudiant qui hésite à partir ?

Go ahead ! Fonce et n’hésite pas une seconde ! Tu vas vivre une incroyable expérience qui va sans doute te marquer à vie, je n’en doute pas. Ton aventure sera faite surement de plein de péripéties ahaha mais c’est ça qui est bien ! C’est très formateur et enrichissant !

Il y a une anecdote rigolote que tu aimerais partager avec nous ?

Une anecdote rigolote ? Je ne sais pas si c’est vraiment rigolo mais un jour j’ai décidé d’aller faire une randonnée tout seule à 30 minutes de bus de Vancouver . Une fois arrivé, je vois un panneau « attention possibilité de rencontrer des Grizzly ou des pumas », j’ai un peu paniqué j’avoue ahah. C’est un chemin avec du passage, du coup j’ai eu la chance de voir un groupe au loin, je peux vous dire que je ne les ai jamais lâchés pendant toute la randonnée. Je n’ai plus jamais fait de randonnées tout seul depuis ! D’ailleurs en Colombie-Britannique il est obligatoire d’être plusieurs pour faire une randonnée, vous pouvez recevoir une amende il me semble si vous êtes seul.

On dit souvent qu’un séjour à l’étranger déclenche le syndrome « Erasmus » : un syndrome qui donne envie de voyager à nouveau. Tu confirmes ?

Totalement, je confirme ! Ça m’a donné encore plus envie de voyager et de découvrir de nouveaux horizons. D’ailleurs avant d’arrivée en France je suis passé par l’île de Vancouver, puis l’Alberta et ses magnifiques lacs bleus turquoises puis ensuite Los Angeles, New York, un road trip familial au Québec et pour finir un retour à la maison , Bordeaux avec un vol direct depuis Montréal. Je n’avais jamais autant voyagé de ma vie. Je pense que le syndrome « Erasmus » est bien ancré en moi !

Si des étudiants souhaitent échanger avec toi et te poser des questions, où peuvent-ils te joindre ?

Oui, no worries, vous pouvez me contacter par instagram @theo.boutdumonde et voir mes photos de mon périple. Vous pouvez également m’ajouter sur Linkedin linkedin.com/in/theo-poupard/. N’hésitez pas à me contacter pour en parler en face à face pour ceux qui sont sur Bordeaux !

Que penses-tu du site Capitaine Study ?

Le site est super franchement, enfin une bonne plateforme qui nous permet de voir les avis sur les écoles. Ça va aider beaucoup d’étudiant à choisir la bonne école et voir sa valeur ajoutée parmi des centaines d’école proposée dans chaque ville.


 

Tu hésites encore à partir ? Va vite lire notre article « 5 bonnes raisons de faire un stage ou tes études à l’étranger » !

Toi aussi tu veux témoigner sur ton expérience à l’étranger ? Remplis ce questionnaire !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Encore plus de lecture

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.

X