[CÉSURE] Une année de césure pour gagner en expérience : le choix de Laélien

Laélien année de césure

Tu es étudiant ?

Chaque semaine, un étudiant ou ancien étudiant nous parle de son année de césure !


Présente toi en quelques mots !

Je m’appelle Laélien j’ai 22 ans je suis en études supérieures à l’ESSCA, une école de commerce où j’ai passé 3 ans à Angers puis à Paris. Je suis en année de césure entre ma 4ème et 5ème année et je souhaite travailler dans le monde des spiritueux.

Quand et pourquoi as-tu fait le choix de faire une année de césure ?

J’ai choisi de faire mon année de césure parce que j’avais cela en tête depuis le début de ma 4ème année, j’ai confirmé cet intérêt-là pendant le stage de 4ème année en marketing que je réalisais au sein d’une entreprise de distribution de spiritueux. C’est à ce moment-là aussi que j’ai dû réaliser un dossier de motivation pour mon école pour pouvoir faire une année de césure, formuler mon intérêt et l’objectif de mon année. L’école m’a confirmé que le projet de césure était en accord avec mon projet de carrière et mon souhait a donc été validé. 

Que fait-tu durant cette année ?

Depuis septembre je travaille dans une épicerie fine en plein centre de Paris, j’occupe un poste de caviste vendeur tourné vers les spiritueux. J’ai choisi ce poste pour développer mes compétences en ventes, mettre en pratique mes connaissances sur les spiritueux, pouvoir être utile pour conseiller les clients et tout simplement échanger avec des passionnés. Le but était de se spécialiser sur ce qui m’intéressait sur le terrain pour être plus compétent après. Mon objectif à terme est de devenir un ambassadeur d’une marque de spiritueux ou être dans l’éducation de spiritueux. 

Que t’a apporté cette expérience ?

Points positifs : je m’occupe et je ne suis pas cloîtrer chez moi. J’ai la chance de ne pas être en télétravail pendant cette année difficile car c’est un commerce essentiel. De plus, c’est une expérience qui me valorise sur le marché du travail quand je chercherais un poste après mon M2.

Aucun point négatif.

Raconte-nous un moment marquant de ton année ! 

Même avec aucune expérience, j’ai été marqué par la confiance qu’on m’a accordée pour effectuer les missions et c’est super positif, je ressens vraiment l’intérêt de cette césure. Le moment marquant arrivera surement quand je ferai une grosse vente et je l’espère très bientôt. 

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui hésite à faire une année de césure ?

Allez poser des questions à des professionnels. Si vous doutez de votre orientation, si vous avez une idée d’un métier mais vous n’êtes pas sûr, il faut aller essayer le métier ! Si ça vous plait, pourquoi ne pas faire ça pendant une année ? ça ne peut être que bénéfique et ça peut vous démarquer pour la suite ! 

C’est aussi une opportunité d’un point de vue financier, si certain souhaitent partir vers une école privée ensuite ça permet de pouvoir mettre de l’argent de côté pour mieux prévoir la suite. De plus pendant la césure on garde le statut étudiant, ce qui est très intéressant, on garde les tarifs étudiants pour les transports par exemple. 

Quel était l’avis de tes parents concernant cette année ?

Mes parents m’ont dès le début conseillé pour développer mon réseau, pour trouver une entreprise durant ma césure… Ils ont été très favorables pour mon année de césure ! Ils étaient conscients que ça allait être bien vu de passer par ces postes là pour ensuite bien comprendre le marché.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Encore plus de lecture

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.