[ETRANGER] Vivre 6 mois en Colombie : le témoignage de Marie

pays de colombie

Partager cet article

Bonjour Marie ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis étudiante en Master 2 en école de mode, j’ai auparavant fait le Programme Grande École de Neoma BS à Rouen.

Dans quel pays es-tu partie ? Pourquoi avoir choisi ce pays ?

Je suis partie en Colombie pendant 6 mois. L’Amérique latine m’a toujours attirée donc c’était une évidence de partir là bas pour mon échange. J’ai choisi la Colombie en particulier car c’est un pays très diversifié en terme de paysages, de climats et de cultures.

Dans quel cadre étais-tu là-bas ?

J’ai fait un semestre d’échange de 6 mois.

Où étais-tu logée ?

Mes cours étaient en ligne donc je n’avais pas de logement fixe et j’ai voyagé dans tout le pays. Je dormais dans des auberges de jeunesses pour les courts séjours et des airbnb pour les plus longs.

Tu as fait de belles rencontres ?

J’ai rencontré beaucoup d’autre étudiants en échange qui sont encore aujourd’hui mes amis oui.

Qu’est-ce que tu as préféré durant ton voyage ?

Le côté aventurier et le fait de se sentir loin de tout ce que j’ai connu avant, tant en terme de distance que de culture. Je pense que je n’aurai pas ressenti ça si j’avais fait mon échange en Europe par exemple. Il y a un petit côté déconnection de la réalité, ça fait une vraie parenthèse.

Quels ont été les principaux obstacles rencontrés, s’il y en a ?

La langue, même si je parlais espagnol avant d’y aller c’était difficile au début d’oser parler.

A quoi ressemblait une journée type là-bas ?

Je me réveillais tôt le matin pour suivre mes cours, je terminais en début d’après midi, puis j’allais me promener en ville et le soir j’allais boire un verre dans un bar avec mes amis. Le week end on partait souvent à la plage tous ensemble.

Qu’est-ce que ce voyage t’a apporté ?

Ce voyage m’a permis de devenir vraiment indépendante, quand on est aussi loin de chez soi on ne peut compter que sur soi même pour gérer les éventuelles situations compliquées. Cela m’a aussi permis de voir la vie différemment et de mieux prendre conscience de la chance que j’ai de vivre la vie que j’ai.

Tu retiendras quoi de ce pays ? Tu le recommandes pour une expérience de ce type ?

Je le recommande à 100% car c’est un pays encore préservé du tourisme, c’est donc très authentique. Les colombiens sont très accueillants et sont très touchés de voir que des étudiants choisissent de venir étudier dans leur pays.

Qu’est-ce que tu dirais à un étudiant qui hésite à partir ?

Tu n’auras peut être jamais l’occasion de partir vivre plusieurs mois à l’étranger donc choisis bien l pays qui te fait rêver et n’aies pas peur d’oser aller dans un pays lointain ou moins prisé

Il y a une anecdote rigolote que tu aimerais partager avec nous ?

Un jour on avait réservé une auberge de jeunesse dans la forêt, et on s’est rendues compte une fois dans le village que le seul moyen d’y accéder était de prendre des moto-taxis. On a donc fait 30 min de moto-taxi, sans casque, dans la boue, dans la montagne, et on avait super peur. On ne l’a jamais raconté à nos parents d’ailleurs !!!

On dit souvent qu’un séjour à l’étranger déclenche le syndrome « Erasmus » : un syndrome qui donne envie de voyager à nouveau. Tu confirmes ?

De mon côté pas trop, au contraire j’ai tellement aimé cette expérience que j’ai peur d’être toujours déçue maintenant.

Les derniers articles postés 👇🏻

Le calendrier Parcoursup 2022-2023

L’ouverture de Parcoursup arrive à grands pas pour les élèves de terminales ! Si tu es concerné par Parcoursup cette année, le Capitaine te détaille

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.