[ENTREPRENDRE] Se lancer dans la mode à 21 ans : le défi de Margarida

Tu es étudiant ?

Hello Margarida ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis une jeune fille âgée de 21 ans. Lors de ma venue à Paris, j’étais obstinée à tout donner pour réussir mon année en Langues étrangers Appliquées Anglais-Chinois. Cependant, j’ai eu la mauvaise surprise de détester cette expérience à l’université et surtout je me suis rendue compte que cette licence, très tournée vers la traduction ne me convenait pas du tout. Donc, j’ai décidé de quitter la licence et de faire une année « en off ».

Ce fut une décision très réfléchie même si à l’époque, je la craignais aussi. Cette année « sabbatique » m’a permis de me repérer, j’ai fait énormément des cursus en ligne ce qui m’a fait apprendre pas mal des choses, notamment dans le monde du business. Lorsque j’ai pris la décision de venir étudier à Paris, c’était dans une grande partie pour la mode, car j’ai toujours envie de travailler dans ce milieu. Et puis j’ai toujours eu envie d’entreprendre, cette envie s’est encore plus accentuée avec ma venue à Paris, en rencontrant pas mal des gens, j’ai pu ainsi m’inspirer… J’ai décidé de m’y lancer finalement, j’ai eu plusieurs idées mais je me suis décidée par une en particulier qui me tentait depuis très longtemps mais dans laquelle je n’avais jamais pris trop de temps pour y réfléchir jusqu’à il y quelques mois.

Puis, au fur et à mesure que j’ai commencé à mettre les choses en place, j’ai décidé également qu’étudier en ligne c’était l’idéal pour moi, donc j’ai décidé de faire un Bachelor en Marketing crédité et reconnu mondialement avec London School Of Design. Cela me permet de continuer de développer mon entreprise plus calmement, acquérir des connaissances qui seront très utiles pour la suite mais aussi continuer avec mes études et cette fois-ci dans quelque chose qui me passionne vraiment.

Quel est le projet que tu as lancé ?

Comme je disais précédemment, la mode a toujours été ma passion, je voulais me lancer plus tard dans ce milieu, dans le management, dans la communication ou dans le marketing, jamais forcément dans la création. En revanche, j’ai toujours été très créative en ce qui concerne les habits, j’ai toujours eu beaucoup d’idées des tenues et de l’agilité pour choisir comment m’habiller. Depuis mes 5 ans, cela a été toujours moi qui choisissais ma tenue (en défilant le soir la veille…. lol). J’ai grandi en écoutant que je devais absolument faire quelque chose dans la mode… j’ai même eu des propositions pour le mannequinat mais cela ne m’a jamais vraiment plu, même si j’aime me faire prendre en photos.

Je me suis aperçue de plus en plus que j’aidais ma mère, ma grand-mère et mes proches à choisir leurs tenues et à la fin je finissais par les habiller à mon goût mais en tout en prenant compte de leur garde-robe, de leur style et personnalité… Plus tard, des copines à moi voulaient absolument que j’aille faire du shopping avec elles pour les aider avec leur style. J’ai fait pas mal de fois du personnel shopping, c’est-à-dire: je choisissais les habits et après je « montais » des tenues vestimentaires prenant compte tous les éléments. Elles étaient ravies et cela leur donnait plus de confiance. À l’université, pareil… tous mes camarades me demandaient d’aller avec elles faire du shopping et de choisir pour elles.

Dans cette période-là je dois avouer je n’étais plus trop inspirée en ce qui concernait ma vie, avec la déception de la licence que j’avais choisie… Mais quelques mois plus tard, j’ai eu cette idée, de créer un service de style personnalisé, de personal shopping, de consultation de mode et style et de brocante de mode. En effet il s’agissait d’une combinaison de services qui a donné lieu a « ustyledbyme » , c’est mon bébé… mais on est dans une phase initiale, je travaille encore sur le développement même si au niveau communication j’ai déjà lancé mais c’est tout récent. Et je mène pas mal des projets à côté donc je fais tout très doucement même si de base je ne suis pas trop patiente… mais dans le monde du business il faut l’être. Je sais qu’il existe pas mal de business dans ce domaine, surtout à l’étranger mais je sais aussi que je peux faire la différence et apporter quelque chose de nouveau !

Tu l’as lancé seule ?

Oui. J’ai lancé ce projet toute seule. J’aime faire tout, toute seule. J’appris à travailler en équipe plus récemment dans mon job d’été comme chargée de clientèle dans une grosse boîte spécialisée dans l’automobile. Mais de base, je suis quelqu’un de très autonome et individualiste en ce qui concerne mes projets professionnels, donc je pense qu’il n’aurait pas autre façon de lancer ce projet, sinon seule.

Peux-tu nous citer les dates importantes de ton aventure entrepreneuriale ?

Je pense que l’étape la plus importante c’était vers mars/avril. En effet, c’est peut-être un peu cliché de dire cela car je suis sûre de ne pas être la seule et encore heureux ! Mais la période du confinement pour moi a été une grande période de réflexion et j’eu une grande envie de m’y lancer dans quelque chose, d’arrêter d’attendre que le moment idéal arrive et de faire ce que j’ai le plus envie une fois pour toutes. Après plus récemment, c’est le soutien des gens que je rencontre et me disent que je suis faite pour cela et que c’est une super idée… des gens qui ne me connaissaient pas de base… et de les entendre dire ça, ça fait chaud au cœur et ça donne envie de continuer !

Comment arrives-tu à lier les études et la création de ton entreprise ?

Justement, je pense que si j’avais poursuivi dans le chemin classique cela aurait été trop dur mais comme j’ai opté pour faire des études 100% en ligne cela aide énormément. Après, je pense que c’est fortement possible de s’y lancer dans une aventure entrepreneuriale en parallèle des études « classiques », il faut juste avoir beaucoup de passion, discipline, motivation et détermination !

La principale difficulté rencontrée durant ton aventure entrepreneuriale ?

Je pense la crédibilité… Lorsqu’on lance un business, surtout quand on est jeune, c’est encore très difficile d’être crédible et d’être prise au sérieux. Même si cela se démocratise de plus en plus, il y a encore un long chemin à parcourir, surtout en France.

Comment as-tu géré l’aspect financier ? Tu as investi ?

Mon idée de base demandait un financement important, c’est justement pour cela que j’ai opté pour quelque chose qui requiert un moindre financement. Donc, non, pour le moment je n’ai pas vraiment investi !

Dans 5 ans, où te vois-tu ?

Dans 5 ans, je me vois à New York en train de lancer mon deuxième business (ahah cela serait mon rêve). Je sais que c’est fortement possible mais peut-être pas dans 5 ans, je garde quand même mes pieds sur terre. Donc, je dirais que d’ici 5 ans je me vois épanouie dans mes projets et avec une entreprise pérenne.

Un conseil pour ceux qui voudraient se lancer en tant qu’étudiant-entrepreneur ?

Suivez vos passions. N’écoutez jamais les autres qui disent que vous êtes « fou » ou que vous rêvez trop… Puis, réfléchissez bien mais jamais de trop ! Sinon on ne se lance jamais.

Si des étudiants souhaitent échanger avec toi et te poser des questions, où peuvent-ils te joindre ?

Ils peuvent me rejoindre à travers mon Linkedin https://www.linkedin.com/in/margarida-sanches-953747194/ 🙂

Que penses-tu du site Capitaine Study ?

Je pense sincèrement que c’est un sacré projet. Il est de plus en plus difficile de faire le bon choix en ce qui concerne nos études, surtout quand on est si jeunes pour faire un choix tellement important et définitif. Avoir plusieurs avis sûrs et fiables c’est une des clés pour prendre la bonne décision !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Encore plus de lecture

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.

X