[FREELANCE] Devenir freelance à 18 ans : l’expérience de Cassandre

cassandre

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Hello Cassandre ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 21 ans et je suis originaire de Rouen. Après un bac général littéraire, j’ai effectué une première année en marketing du luxe à Paris puis je me suis tournée vers une école de communication à Lyon. J’ai commencé à travailler dès mes 14 ans, sans être payée afin d’acquérir de l’expérience et de mieux comprendre les milieux professionnels qui me passionnaient.

Quand et pourquoi as-tu choisi de te lancer en Freelance ?

J’ai décidé d’être freelance à l’âge de 18 ans, car je n’étais pas satisfaite du management et des valeurs des entreprises dans lesquelles je travaillais, je voulais faire mieux, être libre, n’avoir aucune limite et laisser libre court à mes idées.

Que proposes-tu comme services ?

Je propose différents services, cependant tous sont en communication digitale. Le service le plus basique est le community management, puis viennent s’ajouter le traffic management, la stratégie digitale, la mise en relation avec des influenceurs, la création de partenariats… je touche à tous les métiers qui tournent autour des réseaux sociaux.

Comment as-tu défini le prix de tes prestations ?

Cela a été un des exercices les plus difficiles, la grande question: Qu’est ce que je vaux ? Faut-il que je m’aligne par rapport à la concurrence ? Faut-il que je facture moins cher afin de toucher plus de prospects ? Faut-il que je prenne un pourcentage des gains monétaires de l’entreprise / personnalité pour laquelle je travaille ?

La réponse n’a pas été simple à trouver : j’ai décidé de me baser sur la concurrence et sur l’argent que j’avais fait gagner auparavant aux entreprises pour lesquelles j’avais travaillé et d’en faire une moyenne.

Combien d’années d’expérience avais-tu avant de te lancer ?

Je travaillais dans cet univers depuis quatre ans, mais en ce qui concerne précisément les réseaux sociaux, j’avais deux ans d’expérience. Cela peut-être considéré comme très peu, mais faisant partie des xenials, les réseaux sociaux et leur fonctionnement sont presque innés pour notre génération.

Comment as-tu trouvé tes premiers clients ? Fais-tu de la prospection ? Es-tu présent.e sur des plateformes de Freelance type Malt, Upwork ?

Ayant travaillé jeune, je me suis construit un bon réseau et lorsque j’ai créé mon entreprise, les clients sont venus naturellement vers moi notamment grâce au bouche à oreille. Cependant la période du Covid-19 a rendu les contrats plus rares et j’ai dû faire de la prospection sur Instagram et Linkedin. Je ne suis pas présente sur les plateformes freelance car je ne les trouve pas assez personnalisables ni assez flexibles.

Quel est ton statut et quelles ont été les démarches pour l’obtenir ? Comment t’es-tu renseigné.e ? Juridiquement, quels sont les points importants à retenir ?

Mon entreprise est une EIRL, les démarches ont été assez simples, il m’a suffit de m’inscrire auprès de l’Urssaf de ma région, de payer les frais associés à la création d’une auto-entreprise. Je me suis renseignée à travers des livres, des vidéos YouTube, et des articles sur internet.
Je pense que les points juridiques les plus importants concernent les contrats établis avec les clients, pour le modèle de base, je conseille plus que fortement de se faire aider par un avocat. Sinon, concernant l’entreprise, une EIRL est une forme très simple d’entreprise, voire la plus simple alors il n’y a rien de bien compliqué à en créer une et il n’y a pas de point juridique précis à aborder, sauf si vous décidez de lui donner un nom déjà déposé.

As-tu eu accès à des aides financières pour te lancer ? Si oui, lesquelles ?

Non, je n’ai pas eu accès à des aides financières car je n’en ai pas demandé.

As-tu un job en parallèle de tes missions ? Comment organises-tu ton temps ?

En parallèle de mes missions, je suis étudiante en communication. L’organisation est la clé de la réussite en tant que freelance, pour ma part, je prévois longtemps à l’avance mes journées, mes deadlines, et je fais passer mes missions en priorité. Je travaille en moyenne deux à trois heures par jour pour mes missions freelance, je travaille souvent la nuit ou tard le soir afin ne pas être dérangée et pour être la plus efficiente possible. Je programme tout en amont « à froid » afin d’avoir le moins de choses possibles à faire « à chaud ».

Que t’apporte cette expérience ? Points positifs ? Points négatifs ?

J’aime énormément le fait de ne dépendre que de moi et de pouvoir faire les choses de la façon dont il me plait de les faire. Le point le plus négatif pour moi est la solitude, mis à part nos clients, on ne rencontre pas grand monde professionnellement et la journée vous n’avez pas d’équipe autour de vous. C’est juste vous, votre ordinateur et vos missions. Concernant les points positifs, il y en a beaucoup: la liberté, l’indépendance, les valeurs, l’épanouissement, vous contrôlez totalement ce que vous faites donc vous pouvez le faire de la façon dont cela vous convient le mieux.

Es-tu en contact avec d’autres Freelance ? Existe-t-il des groupes de discussion / soutien ?

Oui, je suis membre de plusieurs groupes Facebook où beaucoup de sujets sont évoqués quant à mon activité, et je suis régulièrement des conférences sur les réseaux sociaux données aux quatre coins du monde.

Quels seraient tes conseils pour des étudiants qui hésitent à se lancer ?

Je pense que le frein principal est la confiance en soi et se dire qu’il y a tellement de personnes qui le font alors vous ne trouverez jamais « votre place ». Et bien sachez que cela est faux, c’est vrai qu’il existe beaucoup de freelance dans de nombreux domaines différents mais vous avez votre vision singulière du sujet et cela fait votre valeur ajoutée. Il y a encore tant à faire dans bien des domaines ! Concernant les freins juridiques, administratifs, fiscaux vous trouverez toutes les réponses sur Google ou vous trouverez des personnes dans des groupes de soutien qui sauront vous aider. Il n’y a plus rien qui peut vous empêcher de vous lancer alors faites-le !

Si des étudiants ou des professionnels souhaitent échanger avec toi et te poser des questions, où peuvent-ils te joindre ?

https://www.linkedin.com/in/cassandrethiel/

Que penses-tu du site Capitaine Study ?

J’aime beaucoup la transparence du site.

Les derniers articles postés 👇🏻

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.