Logement étudiant : comment louer sans garant ?

dame en train de lire un livre posé sur ses genoux

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous êtes étudiant et n’avez pas de garant pour louer un logement 

Aucun souci, il existe des solutions pouvant vous aider à convaincre votre futur propriétaire de vous louer sans garant

Dans cet article, nous vous détaillons les différentes options qui s’offrent à vous, leur fonctionnement et conditions d’éligibilité.

 

Pourquoi vous demande-t-on un garant ? 

Quel que soit votre statut ou situation, le bailleur voudra s’assurer qu’il percevra bien ses loyers tous les mois et dans le meilleur des cas sans retard. Pour cela, il n’a pas d’autres moyens que de vous demander un garant, une personne physique ou morale, qui se portera caution simple ou solidaire. 

Le rôle de cette personne, physique ou morale, consistera à verser les loyers dus en cas d’impayé de votre part. Cette personne porte donc une responsabilité non négligeable vis-à-vis du bailleur. 

C’est donc pour éviter des situations difficiles à résoudre et se protéger contre une perte de revenus parfois conséquente, que les propriétaires bailleurs réclament presque systématiquement une garantie supplémentaire par le biais d’une demande de garantLouer un logement sans garant n’est donc pas chose aisée, mais il existe des solutions et alternatives au garant, vous permettant de louer un logement sans garant !

 

La colocation, une option sérieuse

Nombreux sont les étudiants qui se tournent vers la colocation. La colocation confère de nombreux avantages et est un mode de location très prisé par les étudiants. En plus de permettre la vie en communauté avec d’autres étudiants, la colocation est, généralement, une solution particulièrement économique pour des superficies généralement plus importantes qu’en logements simples. 

D’ailleurs nous avons construit un article sur pourquoi la coloc est le meilleur plan pour les étudiants.

La colocation a un autre avantage : hormis certaines exceptions, il n’est pas toujours nécessaire que chaque colocataire dispose d’un garant.

Souvent, un ou deux garants suffisent pour 3 ou 4 colocataires, voire plus. Dans certains cas, un autre garant pourra être demandé, mais rarement autant que de colocataires. Il est donc possible de louer sans garant en colocation, et cela, de manière même relativement simple puisqu’un autre de vos colocataires pourra vous proposer son propre garant.

 

Attention, il existe cependant 2 types de colocation : la colocation avec un bail simple et la colocation avec un bail garant unique

 

  • Dans une colocation avec bail simple (sans clause de solidarité), le garant n’est pas solidaire avec les colocataires pour lesquels il ne s’est pas porté caution. Ce qui signifie qu’en cas de défaillance de votre part, le garant de l’un des colocataires ne pourra être sollicité pour régler la totalité du loyer.
 
  • En revanche, la colocation avec bail garant unique est différente. Pour ce type de colocation, le garant unique signe un acte de cautionnement, et n’a pas les mêmes responsabilités. En signant ce type de contrat introduisant une clause de solidarité entre les colocataires dans le contrat bail de colocation, le garant se porte ainsi caution solidaire de l’ensemble des locataires. Vous pouvez donc bénéficier du garant de l’un de vos autres colocataires. L’acte de cautionnement étant établi pour chaque duo caution et cautionné. Le ou les garants pourront donc être sollicités par le bailleur en cas de la défaillance d’un autre colocataire. 

Cependant, cela implique évidemment un risque supplémentaire pour le garant et n’est donc pas toujours une solution idéale pour toutes les parties prenantes.

 

 

L’habitat intergénérationnel ou vivre chez l’habitant

Le logement intergénérationnel chez une personne âgée, également appelée colocation ou cohabitation intergénérationnelle, consiste pour un senior vivant en général seul, à proposer à des jeunes (généralement moins de 30 ans), des étudiants ou des apprentis, une chambre contre une présence ou un service, moyennant un loyer gratuit ou modéré.

Plusieurs formules existent, allant de l’hébergement gratuit en échange d’un engagement de présence du jeune chez la personne, jusqu’au loyer modéré en-deçà des coûts de location habituellement pratiquée dans la localité, contre une présence ponctuelle.

Un des avantages de ce type d’hébergement, au-delà du coût, parfois même inexistant, réside dans la sélection des candidats, qui ne se fait pas sur les mêmes critères qu’une location classique. Le binôme logeur et logé ne se base plus sur la condition de l’âge ou le statut de la personne logée (étudiant, stagiaire) mais plutôt sur l’envie d’une compagnie conviviale avec entraide réciproque quel que soit le profil de la personne logée.

Le logement intergénérationnel se trouve être une bonne alternative lorsque l’on n’a pas de garant, en plus d’être une expérience humaine enrichissante.

 

Trouver un logement acceptant les locataires sans garant

Nous l’avons vu, la plupart des bailleurs imposent un, voire plusieurs garants, pour louer leur bien, mais certains dérogent à la règle. Ces exceptions sont cependant à prendre avec des pincettes.

En effet, premièrement, ces propriétaires sont très rares, vous ne pourrez donc pas concentrer 100% de votre effort de recherche sur eux. D’autant plus que cela n’est pas toujours précisé dans l’annonce locative. Par ailleurs, cela peut également cacher un risque d’arnaque à la location touchant souvent le logement étudiant

Des études ont par ailleurs prouvé que les étudiants, et notamment en période de rentrée scolaire, étaient de plus en plus victimes de tentatives d’arnaques à la location qui sont en hausse ces dernières années. Il est effectivement relativement suspect de ne pas demander de garant ou de garantie « équivalente » pour un logement. Il peut s’agir d’une fausse annonce, d’un logement insalubre, d’une sous-location, ou d’une arnaque pour récupérer votre dossier de location. 

On distingue souvent deux grands types d’arnaques à la location : les escrocs qui tentent d’obtenir de l’argent frauduleusement ou ceux tentant de récupérer les pièces d’un dossier de location pour monter de faux dossiers de crédits à la consommation. Pour vous en prémunir, pensez à ne jamais envoyer d’argent ou des pièces de votre dossier de location avant d’avoir visité le logement, ainsi que de ne jamais envoyer d’argent sur des comptes Western Union ou équivalents.

Ici, il vaut donc mieux faire preuve de prudence face à ces cas de location, qui peuvent s’avérer être un faux « bon plan ». Il ne faut cependant pas généraliser, tous les bailleurs ne demandant pas de caution ne sont pas pour autant malveillants.

 

Un organisme de garantie locative 

Pour finir, d’autres alternatives au garant physique existe, notamment par le biais d’organismes se substituant à la caution physique. Généralement moins contraignante, cette alternative a l’avantage d’être plus efficace pour se tourner vers la location d’un logement ou une résidence étudiante, sans être soumise à de nombreuses conditions. Ainsi, la garantie SmartGarant, par exemple, est une solution idéale pour louer sans garant. Une demande de garant se réalise en quelques minutes et vous pourrez obtenir un accord de garantie en seulement quelques heures. 

Ce type de garantie a également l’avantage d’être 100% digitale, applicable partout en France et réalisable même depuis l’étranger. Cette solution rassure les propriétaires en se substituant au garant physique et en certifiant votre dossier de location, un atout non négligeable pour convaincre votre futur propriétaire que vous êtes le meilleur locataire

Leurs équipes vous délivrent une attestation sous 2h et vous n’aurez à vous acquitter de frais modérés qu’en cas de succès, à savoir l’obtention de votre logement. Les frais sont généralement entre 3 et 3,5% du montant de votre futur loyer, ce qui permet de s’adapter à chaque situation de location ou colocation.

Louer un logement sans garant n’est donc pas chose aisée, mais des solutions ou alternatives existent avec leurs lots de contraintes ou de conditions. Cette dernière alternative est donc une solution idéale pour relever le défi de louer un logement sans garant.


Logo smart garant

Et en plus grâce au Capitaine tu vas pouvoir bénéficier d’1 mois de garantie offert 

en utilisant le code promo CAPITAINESTUDY ! 

Les derniers articles postés 👇🏻

dame en train de lire un livre posé sur ses genoux

Logement étudiant : comment louer sans garant ?

Vous êtes étudiant et n’avez pas de garant pour louer un logement ?  Aucun souci, il existe des solutions pouvant vous aider à convaincre votre futur propriétaire de vous louer sans garant. 

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.