Quelles sont les aides financières pour partir étudier à l’étranger ?

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

La situation sanitaire actuelle ne te permet ou ne t’a peut-être pas permis de partir à l’étranger dans le cadre d’un stage ou d’études supérieures ?

Certains pays ont déjà ouvert leurs frontières pour accueillir des étudiants qui ont des projets professionnels.

Il est tout à fait possible de commencer à préparer ton futur départ pour l’année prochaine, voyons ensemble quelles sont les aides pour partir étudier à l’étranger ! Grâce à une expérience comme celle-ci, tu vas pouvoir renforcer tes compétences linguistiques et accroître ton employabilité. 

Partir grâce au programme Erasmus +

Erasmus + un programme européen d’échanges d’étudiants qui te permet d’étudier partout en Europe et qui t’accompagne au quotidien dans le cadre de tes études à l’étranger.

Il a pour but de développer l’inclusion sociale, de favoriser les transitions vers l’écologie et le numérique, ainsi que la contribution et l’intéressement des jeunes à la vie démocratique. 

Que tu sois dans l’enseignement supérieur, secondaire, dans une formation professionnelle, ou dans un cadre sportif, Erasmus + pourra t’accompagner.

Les avantages du programme 

 

Erasmus + permet de donner un encadrement à ton projet avec un suivi et un accompagnement aux niveaux administratifs et pédagogiques : rendez-vous téléphoniques réguliers, mise à disposition de référents en cas de soucis dans le pays en question. 

Grâce à ce programme, tu pourras arriver dans le pays de ton choix avec une facilité d’installation sur place !

  

A ne pas négliger non plus, partir avec le programme avec Erasmus + te permet de bénéficier d’un apport financier ! 

Les différents types de bourses liées au programme

 

Pour faire tes études à l’étranger 

Cette bourse est réservée aux étudiants du programme Erasmus +, c’est-à-dire qui prévoient d’aller dans un pays étranger européen auprès d’un établissement de l’enseignement supérieur, dans le cadre d’un échange inter-établissements. La durée de ce projet doit être de 3 à 12 mois afin d’avoir la possibilité de bénéficier des aides.

Montant de l’aide : de 150 à 300 € par mois en fonction du pays dans lequel tu vas.  

 

Pour faire ton stage à l’étranger 

Celle-ci est réservée aux étudiants effectuant un stage en Europe, de 2 à 12 mois, inscrits dans un établissement de l’enseignement supérieur.

Montant de l’aide : de 300 à 450 € par mois en fonction du pays choisi.  

 

Si tu es étudiant en situation de handicap (mental, physique, sensoriel, etc.)

La commission européenne et les pays participant aux programmes prévoient pour toi des aides financières supplémentaires. Tu pourras par exemple bénéficier d’une aide à la rémunération d’un assistant ou d’une auxiliaire, de jour ou de nuit, ainsi que des frais de suivi médicaux liés au transport et à l’hébergement par exemple.  


Pour entamer tes démarches

Nous te conseillons de te diriger vers le service des relations internationales (SRI) de ton établissement (école, université, lycée, CFA, mission locale, pôle emploi, etc.) afin qu’il puisse prendre en compte ton profil. Attention, comme toutes les démarches administratives tu dois t’y prendre en avance ! En général, il faut compter entre 6 et 12 mois de délais avant le début de ton départ à l’étranger !

Le programme Erasmus + est le plus connu, mais si tu es étudiant boursier sur critères sociaux tu peux aussi bénéficier de l’aide à la mobilité internationale. Autrement dit, les deux aides sont cumulables ! 

Quelle est l’aide à la mobilité internationale (AMI) ? 

Elle te permet de suivre une formation supérieure à l’étranger ou d’effectuer un stage à l’international. 

Montant de l’aide : pour cette année 2021-2022, l’aide pourra être à la hauteur de 400€ / mois, pendant minimum 2 mois et maximum 9 mois. 

 

Elle est versée par ton établissement qui te préviendra du montant exact, et qui pourra anticiper un versement, avant ton départ. 

écriture sur un cahier check

Les 5 critères pour en bénéficier

  • Bénéficier d’une bourse sur critères sociaux de l’enseignement supérieur ou une aide spécifique annuelle ( pour cela il faut : être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur officiellement reconnu par le pays et suivre des études supérieures , pendant une année universitaire ou deux semestres, à temps plein, aboutissant à un diplôme national)
  • Préparer un diplôme national relevant de la compétence du ministère de l’enseignement supérieur (par exemple un BTS ou un DUT)
  • Ayant prévu de séjourner à l’étranger entre 2 et 9 mois consécutifs 
  • Etre dans un établissement d’enseignement supérieur public ou qui a engagé une démarche de contractualisation avec l’Etat. 
  • Ton stage ou ta formation s’inscrit dans le cadre de ton cursus d’études

Pour information, ta candidature sera sélectionnée par le président d’université ou le chef d’établissement, selon 2 critères : 

  • la qualité et l’intérêt pédagogique de ton projet individuel de séjour à l’étranger
  • la conformité avec la politique internationale menée par l’université ou l’établissement dans lequel tu fais tes études. 

Rappel : les deux bourses (Erasmus + et l’AMI) que le Capitaine t’a présenté sont cumulables sous conditions ! 

 

Les bourses proposées par ta région

Les régions décident des bourses que tu peux obtenir pour la mobilité à l’international. Pour cela il faut prendre en compte les critères suivants : 

  • Ces dispositifs sont différents pour chaque collectivité 
  • Ces aides régionales peuvent être cumulables ou non avec celles de l’Etat 
  • Tu peux cumuler certaines aides régionales avec une bourse Erasmus + que nous t’avons présenté précédemment !
Personne montrant du doigt l'ordinateur

Récapitulatif des aides par région

  • Les Hauts-de-France : la bourse Mermoz
  • La Normandie : le Pass Monde 
  • La Bretagne : la bourse « jeunes à l’international »
  • Ile-de-France : la bourse mobilité (DUT, licence/master)
  • Le Grand-Est : l’aide à la mobilité internationale 
  • Pays de la Loire : l’envoléo
  • La bourgogne-Franche-Comté : la bourse Aquisis et Dynastage
  • La Nouvelle-Aquitaine : aides pour les stages et les séjours d’études 
  • Auvergne-Rhône-Alpes : les aides pour les apprentis et la bourse Région Mobilité internationale 
  • L’Occitanie : les aides à la mobilité internationale
  • Provence-Alpes-Côte-d’Azur : les aides pour le BTS, pour les stages à l’international et pour les étudiants des formations sanitaires et sociales 
 

Les bourses des fondations d’échanges

Beaucoup de fondations de programmes internationaux existent, voici quelques exemples : 

– Le Rotary Club : avec le programme d’échanges de jeunes ;

– Vocation : avec les séjours d’études à l’étranger et / ou un projet spécifique ;

– Kenza : seulement pour les étudiants des Beaux-Arts ou en histoire de l’art ;

– Sauvé : plusieurs bourses en fonction des cursus ;

– Besse : pour les étudiants en formation d’ingénieur ;

– Ledoux : pour les séjours dans un pays émergent (pour les étudiants en IUT notamment) ; 

– Les fondations de certains établissements : avec les bourses de mobilité pour plusieurs universités et grandes écoles, n’hésites pas à te renseigner auprès de ton établissement !).

A savoir : lorsque tu cherches les bourses des différentes fondations, souviens-toi d’entrer le nom du pays de ton choix + le mot clé « fondation » précédent. 

 

Les bourses des organismes d’échange

Différents organismes d’échange te proposent plusieurs programmes de bourses, selon les pays. En Allemagne, c’est le DAAD (Deutscher Akademischer Austauschdienst) qui permet à des étudiants français de bénéficier de bourses pour venir étudier en Allemagne (cours de langue, formations, bourses de recherche…). Aux Etats-Unis, c’est le programme Fulbright qui finance les projets d’études ou de recherche sur la base de l’excellence académique.  

Voyage, carte, appareil photo, sac à dos

Nos conseils pour préparer tes recherches de financement

Dans le cadre de ta démarche tu vas devoir : 

  • Sélectionner un établissement : pour t’aider, ton établissement pourra certainement te proposer une liste d’établissements mais le Capitaine te conseille de choisir 2 ou 3 établissements pour ton dossier de candidature, pour une question d’assurance et de sécurité car certains établissements sont très demandés en fonction des pays. 
  • Préparer ton CV et ta lettre de motivation en français ainsi que dans la langue du pays que tu as choisi : reflète au travers cette lettre à quel point ce projet de partir à l’étranger en entreprise ou en école te motive, parle d’anecdotes, de tes ambitions et de ta personnalité. 
  • Faire attention à ne pas te trouver hors délais pour rendre ta candidature ! 

Tu veux franchir le pas mais tu hésites encore dans ta démarche, ou dans le choix du pays ? Capitaine Study t’aide à faire tes choix avec l’aide de témoignages d’étudiants ayant vécu l’expérience dans plusieurs pays du monde entier !

Lire l’expérience de Léa en Thaïlande

Lire l’expérience de Marion aux Pays-Bas

Lire l’expérience de serena en Islande

Les derniers articles postés 👇🏻

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.