Les erreurs à ne pas commettre au Grand oral

quelqu'un qui revise

Partager cet article

Pour l’édition 2024 du Grand Oral, les élèves de terminale passeront leur examen entre le lundi 24 juin et le mercredi 3 juillet 2024. Si tu es l’un d’entre eux, pendant cette épreuve tu devras développer une réponse à l’une des deux questions que tu as choisies au cours de l’année. Dans cet article, le Capitaine fait le point sur les erreurs qui pourraient te coûter cher le jour de l’examen.

Le Grand Oral est la dernière épreuve pour les élèves de terminale, qui marque la fin de leurs années au lycée. Cet examen oral, qui peut être un véritable défi pour certains et une simple formalité pour d’autres, ne doit pas être pris à la légère.

Tout savoir sur l’épreuve du Grand oral

Explication du Grand oral

Introduite dès la session 2021, cette épreuve orale du baccalauréat consiste en une présentation orale de 10 minutes sur un sujet choisi par le candidat(e), suivie d’un échange de 10 minutes avec un jury composé de deux examinateurs. Comme tu le sais, les questions que tu dois présenter lors de ton Grand Oral doivent être en lien avec l’une des deux spécialités que tu as suivies. Cette épreuve, dotée d’un coefficient de 10 pour les élèves de la voie générale et de 14 pour ceux de la voie technologique, est essentielle à réussir ! Heureusement, tu as tout ce qu’il te faut pour réussir grâce au Capitaine. 😉

Objectif du Grand oral

Le Grand Oral a pour mission essentielle d’améliorer les aptitudes des candidats en expression orale et en communication. En outre, il cherche à renforcer leur capacité à argumenter de façon logique et persuasive. Cette épreuve est une opportunité de démontrer une synthèse efficace des informations, une compétence indispensable tant pour les études supérieures que pour la vie professionnelle.

Cette épreuve te pousse à structurer tes pensées de façon méthodique et ordonnée. En travaillant sur un sujet donné, tu apprends à trier les informations importantes et à les présenter de manière cohérente. Cela favorise le développement d’un esprit critique et analytique, compétences indispensables dans tout contexte de communication, que ce soit sur le plan académique ou professionnel.

En outre, l’aptitude à articuler des arguments de manière convaincante est soumise à un test rigoureux. Il ne suffit pas simplement de présenter des données, il faut également les défendre en s’appuyant sur des arguments solides et bien étayés. Cela requiert une maîtrise des techniques de persuasion et la capacité à prévoir et à contrer les objections, des compétences essentielles dans de nombreux secteurs professionnels.

Dans le contexte professionnel, la maîtrise de la communication et de la présentation revêt une importance capitale. Que ce soit pour influencer un client, exposer un projet à des collaborateurs ou défendre une idée devant des responsables, la capacité à s’exprimer de façon convaincante et concise est un avantage indéniable. Cette épreuve offre une opportunité précieuse de perfectionnement dans un environnement académique, préparant ainsi les individus à des contextes réels où la pression et les enjeux peuvent être considérables.

Déroulé du Grand oral

L’examen se déroule en 3 temps :

  • Une phase préparatoire de 20 minutes ;
  • Une phase de présentation de 10 minutes ;
  • Une phase d’échange avec le jury de 10 minutes.

À noter : Depuis la rentrée 2023, Gabriel Attal, alors ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a pris la décision de supprimer la phase de discussion sur le projet d’orientation. Les 5 minutes allouées à cette étape de l’épreuve ont été réaffectées à la phase de présentation.

De plus, il est important de savoir qu’avant le début de l’épreuve, tu seras tenu de remettre au jury une fiche signée par tes professeurs de spécialités. Cette fiche contient deux questions que tu as abordées au cours de l’année. Le jury sélectionnera ensuite l’une de ces deux questions, marquant ainsi le début de l’épreuve proprement dite.

Les erreurs dans ta posture

Être impoli(e)

Il est essentiel de reconnaître l’importance des bonnes manières, surtout dans des situations stressantes comme une présentation devant un jury d’examen. Malheureusement, sous la pression, il est courant que les candidats négligent ces aspects simples, comme dire bonjour. Pourtant, ces gestes de politesse peuvent avoir un impact considérable. Lorsque tu te présenteras devant ton jury, assure-toi de les saluer chaleureusement et de te comporter de manière exemplaire.

Malgré leur caractère évident, ces formalités sont parfois omises dans le tumulte du moment. Le stress peut rendre les candidats tellement nerveux qu’ils en oublient les règles de base de la politesse, comme dire bonjour, merci, voire au revoir, surtout s’ils ne sont pas satisfaits de leur performance ou si le jury semble distant. Pourtant, ces petites attentions ne doivent pas être ignorées, car elles peuvent grandement influencer la perception du jury.

Un simple bonjour chaleureux, un merci pour leur temps et un au revoir respectueux à la fin de l’entretien sont des gestes modestes, mais puissants. Ils démontrent ton respect, ta confiance en toi et ton éducation, des qualités précieuses aux yeux du jury.

Avoir une mauvaise posture

C’est un fait bien connu, mais beaucoup de candidats négligent leur posture le jour de l’examen. Le stress a tendance à nous faire perdre nos moyens, et lors du Grand Oral, de nombreux élèves évitent souvent le contact visuel avec le jury, bougent nerveusement ou adoptent une posture affaissée. Ces comportements renvoient une image peu confiante aux examinateurs. Bien que cela puisse être intimidant, il est essentiel de maintenir un contact visuel avec le jury et d’adopter une posture droite et stable. Tu ne voudrais pas donner l’impression que tu es sur le point de fuir la salle à tout moment…

Mal gérer ton stress

Lors du Grand Oral, ne pas réussir à maîtriser son stress peut avoir des conséquences néfastes. Le stress peut impacter négativement ta performance et la qualité de ta réponse à la question posée.

Un niveau de stress trop élevé peut perturber ta capacité à penser de manière claire et organisée. Cela peut entraîner des oublis, des blocages ou des difficultés à articuler tes idées de façon cohérente. En apprenant à gérer ton stress, tu pourras maintenir une réflexion fluide et structurée, ce qui facilitera ta réponse.

Le stress peut également ébranler ta confiance en toi et semer le doute quant à tes compétences. Une confiance en soi solide est indispensable pour présenter ta réponse de manière convaincante et persuasive. En contrôlant ton stress, tu gagneras en assurance, ce qui se reflétera positivement dans ta communication.

De plus, le stress peut fausser ta perception du temps et te faire perdre le fil de tes réponses. Il est crucial de respecter le temps imparti lors du Grand Oral pour présenter tes arguments de manière équilibrée. En gérant ton stress, tu seras mieux en mesure de suivre le chronomètre et d’optimiser l’utilisation de ton temps.

Le stress peut également altérer ta communication orale, entraînant des bégaiements, des hésitations ou une voix tremblante. Une communication fluide et maîtrisée est essentielle pour transmettre efficacement tes idées et captiver ton public. En contrôlant ton stress, tu pourras t’exprimer avec assurance et clarté.

Enfin, le stress peut amplifier les émotions négatives telles que l’anxiété, la peur ou le trac. Il est important de reconnaître ces émotions et de les gérer adéquatement pour rester concentré sur la tâche à accomplir et éviter les distractions. En maîtrisant ton stress, tu pourras maintenir le contrôle émotionnel nécessaire pour répondre de façon efficace.

Pour éviter de commettre l’erreur de ne pas bien gérer ton stress lors du Grand Oral, il est essentiel de t’entraîner à la gestion du stress avant l’épreuve. Utilise des techniques de relaxation, de respiration ou de visualisation positive pour te préparer mentalement. Souviens-toi que le stress est une réaction naturelle, mais qu’il peut être canalisé pour te permettre de donner le meilleur de toi-même lors de cette épreuve cruciale.

Lire aussi : Grand oral : comment bien répondre aux questions posées par le jury ?

Les erreurs dans ton expression orale

Apprendre ton texte par cœur

Le jour du Grand Oral, de nombreux candidats optent pour la récitation d’un texte qu’ils ont minutieusement appris par cœur quelques jours auparavant. Même si cela peut sembler tentant, cette méthode comporte des risques. En effet, la récitation pure et simple élimine toute forme de spontanéité et de naturel dans la présentation. Nous te recommandons plutôt de maîtriser les premières et les dernières phrases de ta présentation pour maintenir le fil conducteur, tout en laissant place à l’improvisation pour le reste. Tu es parfaitement familier avec tes sujets, les ayant étudiés tout au long de l’année, alors accorde-toi ta confiance.

Cette année, une modification de l’épreuve te permet d’avoir accès aux notes que tu as prises pendant les 20 minutes de préparation, une fois devant le jury. C’est une option utile si tu as besoin de quelques points de repère pour ne pas t’égarer, ou quelques mots-clés pour t’aider. Cependant, il est crucial de ne pas rédiger l’intégralité de ce que tu prévois de dire aux membres du jury. Se laisser emporter par ses notes peut être un piège majeur. Un usage modéré est recommandé, car trop de dépendance aux notes risque de nuire à ta spontanéité et à ton contact visuel avec le jury. Ceci nous amène à une autre erreur fréquente, souvent associée au stress, que de nombreux candidats commettent.

Fuir le dialogue

Ne pas répondre aux questions posées par le jury est une grave erreur à éviter. Après avoir conclu ta présentation, les membres du jury chercheront à approfondir ta compréhension du sujet en te posant des questions. Il est crucial de ne pas rester silencieux ou de fuir la discussion. Les examinateurs attendent de toi des réponses bien élaborées et pertinentes, car c’est sur cette base que tu seras évalué. Il est donc essentiel de prendre le temps de bien comprendre chaque question et de répondre de manière exhaustive. Garde à l’esprit que le but du jury n’est pas de te mettre mal à l’aise, mais simplement de mieux comprendre tes connaissances et tes projets d’avenir. Évite donc autant que possible de répondre par un simple oui ou non, à moins que tu ne puisses accompagner ta réponse d’arguments solides !

Les erreurs d’organisation

Méconnaître ton sujet

L’une des pires erreurs que tu pourrais commettre est de te contenter de quelques minutes de recherche sur internet pour répondre à une question. Tu as plusieurs semaines pour te préparer à cet examen, ce qui signifie que tu as le temps nécessaire pour bien te familiariser avec ton sujet. Les membres de ton jury seront des spécialistes dans leur domaine, mais ils ne sont pas nécessairement des experts sur chaque sujet abordé. Il est donc primordial que tu sois clair(e) et précis(e) dans tes explications afin qu’ils puissent comprendre parfaitement ce que tu leur présentes.

Choisir un sujet qui t’intéresse réellement et que tu connais bien est essentiel. Ne te contente pas de survoler la surface des connaissances ; plonge profondément dans le sujet et documente-toi autant que possible. Cela te permettra de présenter tes idées de manière plus convaincante et d’impressionner favorablement ton jury.

Lire aussi : Nos conseils pour réussir le Grand oral

Ne pas respecter le temps imparti

Une erreur commune est de dépasser ou de ne pas atteindre la durée impartie. Lors du Grand Oral, tu as un temps strict de 5 minutes pour présenter ta réponse au jury. 5 minutes, c’est 5 minutes, ni plus ni moins. Il est primordial de respecter ces délais sous peine d’être interrompu par les examinateurs.

Faire plus ou moins de quelques secondes ne sera pas dramatique, mais veille à ne pas exagérer dans un sens ou dans l’autre. Les membres du jury ne te sanctionneront pas pour une légère variation de temps, mais il est essentiel de trouver le bon équilibre.

Mal utiliser son temps de préparation

La gestion du temps de préparation est cruciale pour réussir l’épreuve du Grand Oral du bac. Il est important de se rappeler que tu as seulement 20 minutes pour te préparer avant de passer devant le jury. Malheureusement, de nombreux étudiants font des erreurs à ce stade, ce qui peut nuire à leur performance lors de l’examen.

Pour maximiser l’efficacité de ton temps de préparation, il est essentiel de le planifier minutieusement. Divise tes 20 minutes en sections égales pour chaque partie de ta présentation. Cela garantira que tu as suffisamment de temps pour préparer tous les aspects de ton discours.

Il est facile de se perdre dans les détails pendant la préparation et de perdre de vue l’essentiel de ta présentation. Assure-toi que ton discours soit clair, concis et que tes arguments soient solides et bien structurés.

De nombreux étudiants passent tout leur temps de préparation à écrire leur présentation, négligeant la phase de révision. Il est crucial de relire et de réviser ta présentation pour t’assurer qu’elle soit claire, précise et bien organisée.

Enfin, l’entraînement régulier tout au long de l’année est essentiel. Cela te permettra de savoir exactement comment utiliser ton temps de préparation le jour de l’examen, ainsi que de mieux appréhender l’épreuve dans son ensemble. En t’entraînant, tu éviteras les erreurs mentionnées et augmenteras tes chances de succès au Grand Oral du bac.

Lire aussi : Grand oral : optimiser les 20 minutes de préparation

Ne pas écouter les questions du jury

Une part importante de ton temps consacré au Grand Oral est consacrée à l’interaction avec les examinateurs. Il est donc primordial que tu écoutes attentivement les questions qui te seront posées afin d’y répondre de manière précise. Prends le temps de réfléchir avant de répondre et n’hésite pas à demander des éclaircissements si nécessaire.

Les questions posées ne sont pas conçues pour te mettre en difficulté, au contraire, elles visent à approfondir des points abordés dans ta présentation ou sur d’autres sujets, comme ton projet d’orientation scolaire. Reste concentré(e) et ne te laisse pas distraire.

Lire aussi : Grand Oral : comment optimiser son temps de préparation ?

Les derniers articles postés 👇🏻

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.