fbpx

Comment réussir son premier stage ?

réussir son premier stage - Capitaine Study

Vous avez enfin trouvé un stage après des dizaines de CV envoyés. C’est le moment de se préparer pour la réussite de votre premier stage. Voyez le stage comme une introduction au monde du travail et donc comme une découverte. Le stage est souvent déterminant dans votre choix d’orientation professionnelle, soit vous avez détesté, soit adoré soit ça s’est passé normalement. Il y a quelques règles et conseils à suivre pour réussir cet entraînement grandeur nature de votre futur job !

Choisir un stage qui vous plaît

La réussite de votre stage passe le choix des missions et une entreprise qui vous donne envie. C’est lors de l’entretien que vous en saurez plus sur le stage et que vous pourrez poser des questions. Si vous trouvez que l’entreprise ne sait pas trop ce qu’elle souhaite ou que les missions sont mal définies, que ça ne correspond pas à l’annonce alors passez votre chemin, vous risquez d’être déçu. Dans la mesure du possible évitez les stages pistonnés car le contenu des missions ne vous apporterait pas grand-chose.

Déterminez vos attentes et objectifs

Il est important que vous transformiez ce contact avec le monde du travail en une expérience réussie qui vous oriente sur vos priorités personnelles comme professionnelles. Votre stage doit être cohérent par rapport à votre projet professionnel et vos motivations. Déterminez dès le départ comment ce stage va s’articuler dans la construction de votre cursus et les aspects et tâches qui seront les plus importants pour vous.

Vous l’aurez compris, l’objectif du stage n’est pas de meubler quelques mois et de valider votre année, il doit être cohérent et vous faire acquérir de nouveaux savoir-faire. Posez-vous les bonnes questions : que voulez apprendre ? Quel est votre projet professionnel ?

Préparez votre arrivée

Il est indispensable de se renseigner sur l’activité de l’entreprise, son histoire, ses produits ou services, l’organigramme, le marché… Vous trouverez toutes ces infos sur le site de l’entreprise, connaître ces éléments est gage de sérieux, vous montrez à l’entreprise que vous avez de l’intérêt et que vous pouvez être opérationnel dès le début.  

Il vaut mieux se renseigner sur votre stage avant le premier jour, vous vous en sortirez mieux dans vos missions et vous témoignerez de l’intérêt pour l’employeur, signe d’engagement et de motivation. Vous serez sûr d’être bien noté sur ce point.

Comprendre et vous adapter à la culture d’entreprise

Une fois sur place, vous devez vous poser quelques questions : quelles sont les habitudes de l’entreprise ? Celles des salariés ? Est-ce que les heures d’arrivée et de départ sont surveillées ? ça peut vous paraître inutile mais adopter les codes de l’entreprise vous permettra de mieux vous intégrer. Être stagiaire signifie de ne plus être étudiant le temps d’une période et adopter le comportement d’un salarié à part entière. « Sécher une journée de travail » par exemple, n’a pas la même gravité qu’une absence à l’école.

Surveillez également le code vestimentaire, si les salariés sont plutôt style jeans baskets, inutile de venir en costard ou en tailleur. Observez dès le premier jour comment travaillent vos collègues, est ce qu’ils préfèrent s’envoyer des mails ou communiquer en face à face, est ce qu’ils se tutoient ou se vouvoient ?

En clair, vous devez vous conformer aux règles et codes de l’entreprise, c’est ce qu’on appelle s’imprégnez de la culture de l’entreprise. Autre conseil, pour être complètement au fait de ce qui se fait et ne se fait pas, n’hésitez pas à poser des questions. Cette curiosité sera appréciée et l’entreprise peut l’interpréter comme une volonté de s’intégrer. Évitez tout de même de trop coller votre manager ou le service RH, cela peut être agaçant ou passer pour un manque d’autonomie.

Créez des liens et travaillez votre réseau

Rester entre stagiaires paraît facile mais ce n’est pas le meilleur comportement à adopter. Il faut essayer d’aller vers les autres services et se faire connaître (pour faciliter un possible recrutement futur).

En arrivant dans l’entreprise, c’est votre maître de stage qui sera votre plus précieux contact mais après la première semaine, il faut que vous tissiez des liens avec un maximum de personnes. Gardez en tête qu’un stage constitue une occasion en or de développer son réseau. Vous allez rencontrer beaucoup de personnes, notamment des salariés dans le même secteur que vous visez. Travaillez le networking ! Ajoutez sans modération sur LinkedIn les personnes avec qui vous échangez. Par la suite, il faudra entretenir ces relations.

Soyez humble

Vous êtes là pour apprendre alors restez humble. Même si votre formation vous a apporté des compétences. Soyez modeste et ne vous braquez pas face à la critique car c’est très révélateur du monde du travail, vous devrez toujours prouver vos résultats et réagir si votre travail est critiqué. Les entreprises regrettent parfois le manque de modestie de certains stagiaires, alors ne vous prenez pas la tête, n’adoptez pas un comportement hautain et soyez investi le plus possible dans vos missions. Vous êtes surtout là pour découvrir et apprendre.

Des réflexes à adopter

Vous devez être proactif ! Cela peut paraître difficile à mettre en place et encore plus au début de votre stage mais dès le premier jour finissez ce que vous à faire et ne restez pas les bras croisés, demandez en quoi vous pouvez être utile.

Réalisez un reporting hebdomadaire ! Vous allez vous rendre compte de votre avancement, de ce que vous apprenez, de vos réussites, échecs, de vos doutes et ainsi de mettre votre travail en avant et d’aider votre tuteur à vous guider.

Anticipez la rédaction de votre rapport de stage

À la fin de chaque stage vous devez rédiger un rapport qui sera noté et parfois qui sera définitif pour votre passage en année supérieure. Pour ne pas risquer de rendre en retard votre dossier ou d’être à court de contenu, prenez des notes quotidiennes, surtout de vos ressentis et de vos missions, les outils que vous avez utilisés, etc. Demandez également les fichiers dont vous aurez besoin : l’organigramme, les rapports annuels, des processus… Notez également les compétences développées au court de votre stage et votre évolution. Ce sera aussi utile pour vos futurs entretiens d’embauche et pour votre CV où vous pourrez les mettre en avant.

Faites le bilan

Quand est venu le temps de votre départ, profitez-en pour faire un bilan avec votre maître de stage. Analysez avec lui vos points forts, faibles et vos axes de progrès. N’oubliez pas d’aller saluer vos collègues et ceux des autres services pour laisser une bonne impression.

C’est un moment enrichissant, vous pourrez en profiter pour lui montrer votre rapport de stage ou pour évoquer une possible prochaine collaboration.

Gardez contact et valorisez votre stage

Chaque stage est l’occasion d’étoffer son réseau avec des fonctions différentes. N’hésitez pas à entretenir ces relations, ils pourront toujours vous aider plus tard. Une fois terminé, vous devez ajouter une nouvelle ligne à votre CV. Ne résumez pas votre stage en quelques lignes seulement, mettez en avant les compétences et connaissances acquises qui peuvent intéresser votre futur recruteur.

 

Il n’y a pas réellement de règles précises à respecter pour réussir son stage mais vous pouvez suivre ce petit guide pour vous assurer de réussir votre intégration et d’avoir des missions utiles pour votre projet professionnel et surtout intéressantes.

 

Si tu n’as pas encore ton stage, va vite lire nos  5 conseils pour trouver ton premier stage !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Encore plus de lecture

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.