Les modalités du Grand oral 2024

Modalités Grand oral 2024 tout savoir

Partager cet article

Grand oral 2024. Pour sa quatrième année, l’épreuve du Grand oral aura lieu entre le 24 juin et le 3 juillet 2024. Une épreuve qui arrive donc à grands pas. Pourtant, tu n’es pas encore au clair avec le déroulé de l’épreuve, son objectif et l’importance qu’elle a dans ta réussite au baccalauréat ? Pas de panique, dans cet article, le Capitaine t’explique tout à son sujet. D’autant plus que les modalités du Grand oral ont changé cette année, alors sois bien attentif(ve).

Les modalités du Grand oral

Explication de l’épreuve du Grand oral

Le Grand oral est une épreuve orale du baccalauréat, introduite à partir de la session 2021. Elle consiste en une présentation orale de 10 minutes sur un sujet choisi par le candidat(e), suivi d’un échange de 10 minutes avec un jury composé de deux examinateurs. Elle est dotée d’un coefficient 10 pour les terminales en voie générale et 14 pour les terminales en voie technologique. C’est donc une épreuve qui compte beaucoup.

Tout au long de l’année, les élèves en classe de terminale préparent deux questions en lien avec leur(s) enseignement(s) de spécialité. Puis, ils sont interrogés sur l’une de ces deux questions par un jury. Et parce que nous savons qu’il n’est pas toujours évident de trouver une question pertinente, ton Capitaine préféré t’a concocté divers articles contenant des exemples de questions possibles pour l’épreuve du Grand sur son site.

Lire aussi : Grand Oral : 25 idées de sujets en SVT

L’objectif du Grand oral

Cette épreuve permet de développer les capacités d’expression orale et de communication des candidat(e)s, ainsi que leur capacité à argumenter et à synthétiser des informations. 

Elle est également destinée à préparer les étudiant(e)s à l’enseignement supérieur et au monde professionnel, en leur donnant des compétences de communication et de présentation utiles dans de nombreuses situations.

Lire aussi : Grand Oral : 25 idées de sujets en NSI

Les différentes phases de l’épreuve

L’examen se déroule en 3 temps :

  • Une phase préparatoire de 20 minutes ;
  • Une phase de présentation de 10 minutes ;
  • Une phase d’échange avec le jury de 10 minutes.

Jusqu’à l’année 2023, les 5 dernières minutes du Grand oral étaient réservées à un échange entre le candidat et les membres du jury au sujet de son projet d’orientation. Mais, à la rentrée 2023, Gabriel Attal, encore ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse décide de simplifier et d’ajouter ces 5 minutes supplémentaires à la phase de présentation du sujet. La portant alors à 10 minutes.

Lire aussi : Grand Oral : 25 idées de sujets en LLCER Espagnol

Comment va se dérouler l’épreuve ? 

Avant le début de l’épreuve : la fiche de route

Avant le début de l’épreuve, tu devras remettre au jury une fiche signée par tes professeurs de spécialités. Cette fiche contient deux questions que tu as étudiées au cours de l’année. Le jury choisira ensuite l’une des deux questions et les choses sérieuses pourront commencer.

Les 20 minutes de présentation

Puis, tu auras 20 minutes de préparation pour pouvoir mettre au point une réflexion cohérente et en lien avec tes spécialités sur une problématique donnée. Ces 20 minutes de préparation te permettront alors de : 

  • Faire le point sur ta présentation. Pour te rassurer et t’aider à mettre en forme une dernière fois ton argumentation, après le choix du jury. Mettre de l’ordre dans ta tête, mettre au clair tes idées, etc.
  • Choisir quoi noter précisément. Pour écrire ce qu’il y a de plus pertinent et non pas d’inscrire, phrase par phrase, ce que tu vas dire. Il peut être bon d’écrire davantage l’introduction et la conclusion, puis de noter point par point le développement. Étant donné que c’est la première et la dernière chose dont va se souvenir ton jury. Les dates, les noms propres et les mots-clés peuvent aussi être intéressants à noter.
  • Utiliser des exemples concrets. Pour réfléchir à des exemples concrets qui te permettront d’étayer tes arguments et d’illustrer ton propos. 

Lire aussi : Grand Oral 2024 : Comment justifier son choix de question ?

Les 10 minutes de présentation

Durant cette phase, c’est le moment de « tout donner » parce que c’est là où tout se joue. Normalement, si tu as tout bien préparé, ça devrait passer comme une « lettre à la poste ». Mais, voici quelques conseils que tu pourras mettre en exécution durant ces quelques minutes d’oral : 

  • Ne pas gesticuler et avoir des tics corporels. Ton pied qui se balance, gigoter de partout, jouer avec tes mains, toucher tes cheveux, te gratter le nez, etc. Ces mouvements peuvent agacer ton jury et jouer en ta défaveur. 
  • Être naturel et donner vie à tes mots. Si tu débites ton exposé par cœur et rapidement d’une voix monotone, tu risques de te mettre le jury à dos. Il n’est pas là pour écouter un cours appris sur le bout des doigts, mais plutôt pour analyser ton degré de réflexion, d’analyse et de synthèse. 
  • Inclure le jury dans la présentation. Inclus-le dans ton discours : regarde-le, dis-lui : « Bonjour, comment allez-vous ? », adresse-toi à lui avec tes mains, ton sourire, etc. Montre que c’est bien à lui, et à lui seul, que tu t’adresses. Il appréciera et se sentira bien plus impliqué dans ton oral. 
  • Respecter le temps imparti. Attention, dans ce genre d’épreuve, le timing est ton pire ennemi. Tu parles pendant 10 minutes, donc veille à « rester dans les clous » ! Un oral trop long ou trop court te sera forcément préjudiciable. Le mieux, c’est venir avec une montre et y jeter quelques coups d’œil pendant ton oral.

Les 10 minutes d’échange

Allez, ce sont les 10 dernières minutes avant d’être libér(e) délivré(e) ! La dernière ligne droite pour réussir ce Grand oral. C’est une phase qui peut être redoutée, puisque imprévisible, mais qui peut aussi être très agréable si l’échange est fluide. C’est pourquoi voici de nouveau quelques conseils : 

  • Fais des réponses exhaustives. Durant l’échange, le jury attend une argumentation et non pas simplement un « oui », « non » ou « je ne sais pas », alors n’hésite pas à ajouter le « parce que ». Explique ton choix de question, ton travail, ta démarche, mais interagis !
  • Montre davantage ta personnalité. C’est le moment d’être un peu plus toi-même, donc profites-en ! Le jury ne peut qu’apprécier de voir cette partie plus « humaine ». Veille cependant à rester professionnel. Tu passes une épreuve du baccalauréat.
  • « Joue la montre ». Tu as 10 minutes d’échange, ce qui reste très rapide. Alors, si tu es un fin stratège, n’hésite pas à développer les réponses aux questions avec lesquelles tu te sens à l’aise. Ainsi, tu te garantis d’avoir moins de questions puisque le temps file !

Maintenant que l’épreuve du Grand oral n’a plus de secret pour toi, il nous reste plus qu’à te souhaiter bon courage ! Tu vas gérer ! 

Lire aussi : Grand oral 2024 : le guide incontournable pour finaliser ta préparation

Les derniers articles postés 👇🏻

Ce site internet utilise des cookies. Les cookies se souviennent de vous et permettent de vous fournir une meilleure expérience en ligne. En savoir plus.